Les bourses familiales : Anta Sarr rectifie



Les bourses familiales : Anta Sarr rectifie
L’ancienne ministre de la Femme par ailleurs déléguée à la solidarité nationale sur le ciblage des bourses familiales, précise que ce dernier « ne doit être ni politique, ni arbitraire » mais « transparent, impartial et très représentatif ». Mieux, «les bourses familiales ont pour cible unique l'extrême pauvreté », sert Anta Sarr. Ce, en marge d’un atelier de partage avec les élus locaux de Diourbel sur les bourses familiales. Occasion que la ministre de la Femme sous Aminata Touré n’a pas ratée pour déplorer la vague de contestations quant à la transparence de l'opération. Cela n'a pas sa raison d'être, souligne la déléguée du fait «des conditions requises pour bénéficier de ses bourses de 25 000 F CFA par trimestre sur une période de cinq (5) ans ».

 
Et dont «l'objectif est d'extirper une grande partie de la population de l'extrême pauvreté, en plus de veiller à la sécurisation des enfants, de chercher à limiter la mortalité infantile et de conduire les femmes vers une autonomisation ». Les parents sont ainsi invités à doter leur progéniture de pièces d'état civil valables... 
 


Mercredi 18 Mars 2015 - 14:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter