Les cadres de l’APR France recadrent Abdoulaye Wade et sonnent la mobilisation pour les prochaines législatives



Pendant plus de six (6) tours d’horloge, en présence du Conseiller Spécial en communication du Président de la République, Mamadou Thiam, les cadres, accompagnés de tous les militants (Femmes, Jeunes, DSE), ont discuté des stratégies à mettre en œuvre, en France, lors des prochaines échéances électorales.
 
Après les discours introductifs, le Groupe de Travail sur la stratégie électorale a mis en exergue «les succès enregistrés entre 2009 et 2016. En s’appuyant sur les étapes structurantes de la trajectoire de l’APR ainsi que son organisation en France (DSE, CCR, COJER, Mouvement des Femmes, Sections), il a émis des recommandations sur la désignation des candidats, la préparation et le déroulement de la campagne, la mobilisation des électeurs en vue d’une large victoire de l’APR et ses alliés. Aussi, l’accent a été mis sur la prérogative historique pour la Diaspora d'élire un député à elle dédiée, conformément à l'expression de la volonté populaire le 20 mars 2016».
 
Ensuite, le second Groupe de Travail, après avoir identifié «les forces et faiblesses de la communication de l’APR France (à l’interne comme à l’externe), a proposé plusieurs axes d’amélioration. En insistant sur l’importance de comprendre les aspirations de nos concitoyens et de montrer comment le régime en place est en train d’y répondre, il a décliné une stratégie basée sur la cohérence entre la vision du PSE et le bilan d’étape du Plan d’Actions Prioritaires (2014-2018)».
 
Les responsables et militants ont été invités «à mieux promouvoir la personnalité du Président de la République Macky Sall, que l’opposition cherche à écorner dans ses vaines tentatives de manipulation de l’opinion». «Pour mener  à bien cette mission», le Groupe a recommandé «la mise en place d’une cellule de communication qui transcende les structures et préconise une communication ciblée, attractive, réaliste et fiable. Dans cette optique, il a été rappelé au représentant de la Présidence l’urgence de mettre en place des passerelles entre Dakar et Paris, pour une meilleure collaboration».
 
Par ailleurs, les cadres ont dénoncé «les propos irresponsables et anti républicains de l’ancien Président Wade. Ils recommandent aux responsables de l’APR de ne pas verser dans la polémique; ils appellent à recentrer le débat sur les avancées majeures que le Président Macky Sall est en train de réaliser, notamment la révolution énergétique qui va propulser notre pays vers l’émergence».
 
Les représentants de la DSE ont félicité «la CCR et les membres des Groupes de Travail pour cette initiative et se sont engagés à s’approprier et à mettre en œuvre, sans délai, les recommandations les plus pertinentes».
 
Le conseiller spécial du Président a conclu les travaux en insistant «sur le caractère SMART (Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste et Temporellement défini) des objectifs visés. Il a invité l’APR France à mieux informer nos compatriotes des réalisations du Président Macky Sall, notamment dans le monde rural».

Placé sous la thématique «Communication et Stratégie politique», la Convergence des Cadres Républicains de France, était en conclave, ce 29 octobre 2016, à Grenoble, précise le secrétariat à la communication. 


Lundi 7 Novembre 2016 - 14:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter