Les démentis de Me Moussa Félix Sow: "L’Etat du Sénégal est autorisé à opérer une saisie sur les comptes de Karim Wade"

Les démentis sont de Me Moussa Felix Sow qui tient à apporter des précisions sur les informations sorties hier concernant un arrêt de la Cour d’appel de Monaco interdisant la saisie arrêt sur les comptes de Karim Wade et de Mamadou Pouye. L’Etat du Sénégal reste toujours déterminé à opérer une saisie sur les comptes de Karim Wade et ses complices dont Pape Mamadou Pouye. Mieux le Sénégal n’a jamais demandé la confiscation du compte «Panama Papers» de Mamadou Pouye et il est bel et bien autorisé à opérer une saisie sur les comptes de ses concernés.



Les démentis de Me Moussa Félix Sow: "L’Etat du Sénégal est autorisé à opérer une saisie sur les comptes de Karim Wade"
On en parlait hier de cet arrêt de la Cour d’appel de Monaco qui avait opposé un niet à l’Etat du Sénégal d’opérer une saisie sur les comptes logés à la Julius Bank de la l’Ile de la Principauté, de Karim Wade et Mamadou Pouye soupçonné d’être le prête nom du fils de Wade-père. Mais que nenni car Me Moussa Felix Sow est clair: « L’Etat du Sénégal bel et bien autorisé à faire une saisie arrêt sur le compte de Monaco de Karim Wade et Cie et il n’a jamais demandé la confiscation du compte "Panama Papers" de Mamadou Pouye. 

D’après les précisions de ce conseil de l’Etat dans "Enquête", le Procureur spécial près la CREI (Cour de Répression de l'Enrichissement Illicite) avait dans le cadre de l’entraide judiciaire, demandé une saisie des comptes bancaires des sociétés Mendzies Middle East Africa Sa, ABS corporate Ltd, Dahlia Corporate Sa, Aviation handling service international Ltd….

Parallèlement à cette demande, l’Agent judiciaire de l’Etat (AJE) avait introduit une requête portant saisie arrêt en fondant son action sur le verdict de la CREI condamnant Karim Wade et ses complices à payer des dommages et intérêts de 10 milliards F CFA. Mais la requête a été rejetée par le Tribunal de Monaco.
 

Khadim FALL

Mercredi 20 Avril 2016 - 09:25



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter