Les détails du contrat de David Beckham

Selon Le Parisien, David Beckham percevrait 31 000 € brut mensuels au PSG en plus d'avantages en nature.



Les détails du contrat de David Beckham
31 000 € brut. Voilà ce que devrait toucher mensuellement David Beckham de février à juin au PSG selon Le Parisien. Pas de bénévolat donc, ni de salaire minimum. Mais des émoluments largement inférieurs à la moyenne en Ligue 1 (environ 45 000 €). Comme prévu, le club du président Nasser Al-Khelaifi versera également une donation à des œuvres caritatives parisiennes au service d’enfants défavorisés dont les noms n’ont pas encore été communiqués. Outre ce salaire fixe, l’ancien international anglais va profiter de deux avantages « en nature » de la part de l’actuel leader du championnat. L’ancien joueur de Manchester United aura ainsi le droit à un forfait hôtel de 30 000 € mensuel et au service de deux gardes du corps, chacun payé à hauteur de 20 000€.

Le quotidien francilien précise par ailleurs qu’aucune prime à la signature n’est mentionnée dans le contrat signé le 31 janvier entre le club de la Capitale et le n°32 parisien. Pas de bonus non plus sur les performances individuelles comme le nombre de matchs joués, le nombre de buts ou de passes décisives. Si le milieu de terrain anglais n’est évidemment pas à plaindre au regard de l’ensemble de ses revenus, publicitaires ou autres (environ 30 millions d’euros en 2012), la seule somme que versera directement le PSG à David Beckham sera donc ce salaire de 31 000 €. « L’absence de primes rend ce contrat bizarre et artificiel, juge Jim Michel-Gabriel, avocat spécialiste en droit du sport. Mis à part les avantages en nature, on dirait le contrat d’un joueur lambda de Ligue 2. »

Et l’avocat n’est pas le seul à se poser des questions. Certaines voix, venues de la sphère politique par exemple, s’élèvent contre ce contrat qui contournerait la fiscalité française. David Beckham pourrait payer des impôts en France en 2014 mais ne deviendra en aucun cas résident fiscal français. Un gros manque à gagner pour l’Etat puisque ce statut aurait obligé l’ancien Merengue à être imposé sur l’ensemble de ses revenus mondiaux. « Le critère déterminant est le foyer permanent d’habitation dans la convention fiscale franco-anglaise », explique Marylène Bonny-Gandil, avocate spécialiste en droit fiscal interrogé par Le Parisien. Or la famille Beckham restera à Londres pendant la pige parisienne de l’ancien joueur des L.A. Galaxy. Mais l’avocate précise que « rien ne s’oppose à ce qu’une rémunération soit principalement constituée d’avantages en nature ». Le PSG et David Beckham auraient donc tout prévu. Jusqu’à preuve du contraire. Et tant pis pour le Fisc...
Francefootball.fr[


Dimanche 10 Février 2013 - 09:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter