Les dirigeants et membres du Mouvement Yen a marre arrêtés ont été "tabassés, torturés"

Les dirigeants et membres du Mouvement Yen a marre arretés par la police hier pour contrer l’opération «Fananale (passer la nuit) ont été torturés. Un communiqué du Mouvement reçu à la rédaction de PressAfrik.com donne quelques noms des membres interpellés tout en dénonçant la violence policière et sa ferme volonté à poursuivre le «combat».



Les dirigeants et membres du Mouvement Yen a marre arrêtés ont été "tabassés, torturés"
La détermination du Mouvement Yen a marre à combattre la troisième candidature du président Abdoulaye Wade ne faiblit pas malgré l’arrestation des siens. Ces interpellations de dirigeants et membres de Yen a marre sont intervenues ce jeudi lors de l’exécution de l’opération «Fananale (passer la nuit) à la place de l’Obélisque. «A la détermination du mouvement Y'en a marre de manifester pacifiquement à la place de l'obélisque contre la candidature de Me Abdoulaye WADE, l’autorité a encore opposé la violence pour l’empêcher d’exercer son droit», a indiqué un communiqué.

Et d’ajouter : «malgré la répression policière et l’usage abusif de la violence, le mouvement Y'en a marre est allé sur les lieux comme convenu pour manifester son opposition à la candidature anticonstitutionnelle de Wade à un troisième mandat».





Les dirigeants et membres du Mouvement Yen a marre arrêtés ont été "tabassés, torturés"
Yen a marre de revenir sur les circonstances des interpellations. «Ne voulant rien entendre, les forces de l'ordre armées jusqu'aux dents ont chargé les membres de Y'en a marre qui ont su rester fidèles à leur principe de non violence. Simon, Kilifeu, Karim Gueye, Sidy Sarr, Kémane, Iba Mar Faye et d'autres membres ont été arrêtés et conduits au commissariat central et au commissariat de Bel-Air».

Le coordonnateur Fadel Barro a fait savoir que «plusieurs «Yenamarristes» ont été tabassés, torturés. Le mouvement dénonce vigoureusement l’usage de la force contre les citoyens Sénégalais et est en train de rassembler les éléments de preuves et de constituer un dossier pour poursuivre devant les juridictions nationales et internationales tous ceux qui sont mêlés de près ou de loin à de tels actes».

Les dirigeants et membres du Mouvement Yen a marre arrêtés ont été "tabassés, torturés"
Le mouvement Y'en a marre entend poursuivre son combat pour en finir avec le despotisme rampant et rien ne peut le détourner de ce chemin. C’est pourquoi, le mouvement appelle tous les Sénégalais à répondre massivement ce vendredi à l’appel du M23 pour le triomphe de la démocratie.

Y’en a marre prend l’opinion nationale et internationale à témoin. Le mouvement est au courant que certaines autorités tentent d’orchestrer et d’accuser ses membres de délits préfabriqués pour les empêcher de continuer la lutte. Y’en a marre reste vigilant et déterminé.

Jean Louis DJIBA

Vendredi 17 Février 2012 - 08:36




1.Posté par ONG MAISONS DOUCES le 17/02/2012 11:36
Bouleversés, nous suivons h / h ....Plus qu'attentifs ! ! Diverses Presses non " afféaudées" d'ici ou de là ; suivent de même attentif ! Quêtant des témoignages FIABLES et sérieux, qui édifient sur la situation REELLE , et éventuels divers " dérapages" ..( Le Monde.fr, ONG /DH , autres ).
Aussi, la suggestion de tenir prêts à " capter " , ce qui peut capter l'image et l'info en temps réel . En tel enjeu d' "un autre Monde effectivement possible " ; " Rigolos" s'abstenir ...
D'autant en ce Jour de Prières, en tte Fraternité et absolue SOLIDARITE; inconditionnellement à vos cotés ! ! DETERMINATION TRANQUILLE, DIAM, DIGNITE, et CONFIANCE ! Toutes VIGILANCES ET PRUDENCES gardée, chers Frères ...
Cher SENEGAL , COURAGE à tous et à chacun(e) ! Nous vous aimons ....Pour l'ONG MAISONS DOUCES FRANCE SENEGAL, la Présidente .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter