Les enseignants de l’APR avertissent «Mankoo Watù Senegaal»: «Nous n’accepterons pas…»



Adama Fall et Cie du Réseau des Enseignants de l’Alliance Pour la République (APR) se veulent clairs : «Nous ne permettrons pas dans ce pays qu’on laisse les gens dire ce qu’ils veulent et faire ce qu’ils veulent. Nous sommes un Etat très fort et nous n’accepterons pas que notre cher pays soit brûlé par une opposition en perte de vitesse. Je veux parler de «Mankoo Watù Senegaal». Ils doivent faire très attention. C’est une opposition à court d’arguments qui ne sait faire que dans la calomnie et dans la désinformation. Ils ne nous empêchent pas de dormir».
 
Et de menacer le coordonnateur du Front pour la Défense du Sénégal (FDS)/ Mankoo Watù Senegaal, Malick Gackou : «Il doit nous dire: Où a-t-il pris cet argent qu’il dilapide dans tout le pays et qui finance son parti». «Ces gens-là, ils parlent de gauche à droite, nous savons tous comment sont financés leurs partis. S’ils continuent sur cette lancée, un jour viendra, nous saurons les dénoncer», cognent les apéristes.

Prenant la défense du frère du président de la République, Aliou Sall qui selon eux, «n’a bénéficié d’aucun privilège dans l’affaire Petro Tim», les enseignants-apéristes n’ont pas raté l’occasion pour réagir aux attaques contre Marième Faye Sall : «Toutes les Premières dames du monde créent des fondations pour venir en appoint à leurs époux. Ces activités sont possibles grâce aux donateurs et mécènes nationaux et internationaux, d’où l’intérêt de la médiatisation pour prouver aux bonnes volontés que leurs actions vont bien chez les populations les plus vulnérables…». 


Samedi 8 Octobre 2016 - 10:58



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter