Les établissements Yavuz Selim sous tutelle turque: les parents d’élèves déchirent l’arrêté du gouvernement et menacent



La décision prise par l’Etat du Sénégal de retirer la gestion au réseau de Fethulla Gülen au profit du gouvernement turc n’est pas pour plaire aux parents d’élèves des établissements du groupe Yavuz Selim. Ces derniers regroupés en association parlent d’injustice et interpellent les organisations de défense des droits de l’homme pour la sauvegarde des intérêts des apprenants et des enseignants.
 
Doutant de la survie de l’éducation au niveau dudit groupe scolaire, ces parents d’élèves n’excluent pas de saisir la Cour suprême pour abroger l’arrêté ministériel. En ce sens, des avocats ont été commis pour les intérêts des élèves.

«Après les coups d’Etat du 15 juillet 2016 en Turquie, le président Recip Tayyip Erdogan a désigné l’Imam Fetullah Gülen exilé aux Etats-Unis comme l’instigateur du putch manqué. Il est dès lors décidé de détruire toute l’œuvre que ce dernier a réalisé en Turquie et partout à travers le monde en matière d’Education principalement», accusent-t-il tout en soutenant que «la diplomatie turque a donc pour mission de fermer les écoles ouvertes par le Mouvement de Gülen dans 170 pays».

Citant en exemple la Guinée, l’association des parents d’élèves pointe «un passage catastrophique » car disent-ils : «sur un effectif de près 1500 élèves, il ne reste plus dans les écoles contrôlées par cette fondation qu’environ 200 élèves». 
 

Aminata Diouf (Stagiaire) et Ibrahima Guindo

Vendredi 9 Décembre 2016 - 13:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter