«Les instruments qui régissent ce code pétrolier ne sont pas très clairs», Ismaïla Madior Fall



«Les instruments qui régissent ce code pétrolier ne sont pas très clairs», Ismaïla Madior Fall
Le professeur Ismaël Madior Fall qui intervenait lors de la cérémonie officielle de présentation du deuxième rapport de conciliation 2014 de l’ITIE (Initiative pour la transparence dans les industries extractives) – Sénégal, a préconisé une clarification des dispositions du code pétrolier. Ce, en vue d’encadrer davantage les procédures régissant le fonctionnement de ce secteur.

«Les instruments qui régissent ce code pétrolier ne sont pas très clairs et font aujourd’hui l’objet d’interprétations. Il est temps d’apporter les clarifications (nécessaires) puisque le Sénégal dispose de ressources minières» qu’il faut, a-t-il dit.
 
Ce rapport couvrant la période du 1er janvier 2014 au 31 décembre de la même année, vise à renforcer la compréhension du niveau des contributions du secteur extractif au développement économique et social du Sénégal, en vue d’améliorer la transparence dans le secteur extractif.
 
«Maintenant que le pays dispose de pétrole, de gaz en plus des ressources naturelles qui ont toujours existé, il est important de procéder à une meilleure interprétation des titres pour aller dans la transparence», a déclaré le président du comité national de l’ITIE.
 
Et de préciser que dans le code pétrolier, les compagnies pétrolières sont exonérées lorsqu’elles sont en phase de recherche. «La réglementation était flexible. L’Etat voulait attirer la clientèle maintenant que les choses ont changé, il faut revoir le code», a indiqué le professeur Fall.
APS


Lundi 17 Octobre 2016 - 16:12



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter