Les jeunes des Hlm accros à la drogue: le ministère de l’intérieur met la commune sur liste rouge

La drogue ravage les Hlm, une étude montre que 83% des jeunes âgés de 15 à 19 ans consomment de la marijuana ou la cocaïne. C’est ce qui sort du rapport de la Coalition communautaire anti-drogue des Hlm (Cocan), soutenu par les autorités sénégalaises ainsi qu’une ONG américaine spécialisé dans le domaine. Les résultants sont alarmants.



Incroyable mais vrai, les jeunes des Hlm sont exposés, la drogue est passée par là. Du moins c’est ce que démontre, les  statistiques, 83% des jeunes de cette localité âgés de 15 à 19 ans prennent de la marijuana ou de la cocaïne. Une  situation alarmante, suffisant pour que le ministère de l’intérieur qui fait le classement des zones les plus exposés à la drogue, mette les Hlm sur la liste rouge.


Une étude montre que si les 10% des jeunes utilisent de la marijuana, 5% consomment de la cocaïne et le reste prend d’autres stupéfiants. Cette situation s’explique du fait que les trafiquants ont élu domicile dans cette localité.  Le chef de quartier des Hlm 2 et 3 Amadou Jean Gueye a d’ailleurs soutenu lors de la restitution du rapport ces mercredi et jeudi que «  Hlm  est sur la liste rouge au niveau du ministère de l’intérieur. La plaie est profonde, à chaque coin de rue on retrouve des trafiquants ».


Toutefois, ces trafiquants n’opèrent pas sans impunité, ils sont traqués de jour et nuit selon la police des hlm cité dans le rapport. « 10 consommateurs de cannabis et 4 trafiquants ont été arrêtés au cours des 30 derniers jours et 30 consommateurs et 6 trafiquants dans les 12 derniers jours » renseigne le rapport. Cette consommation de la drogue ne concerne pas seulement les garçons, des filles aussi s’y adonnent, selon le président du Cocad Hlm, Abdoulaye Gueye.  Cette dérive est accentuée par le chômage, la promiscuité, et la mauvaise fréquentation des jeunes, informe l’enquête réalisée par les relais formés par le Cocan en collaboration avec l’Ong Américaine. Le président du Cocad Hlm, Abdoulaye Gueye estime qu’il faut réagir pour éradiquer le fléau. Ainsi dira t-il «  Nous ne devons pas croiser les bras, si la consommation de la rogue a prit des proportions chez les jeunes aux hlm, c’est que les gens ont fait de la drogue un sujet tabou ».



Et d’ajouter « il ne faut pas se voiler la face, si on veut régler le problème il faut commencer par la racine, j’ai été sidéré, j’ai eu honte ». Abdoulaye  Gueye soutient qu’il faut prendre le taureau par les cornes pour venir à bout de ce fléau avant que cela ne prenne de l’ampleur, car aujourd’hui « les gens se rogue sans gène et c’est là que ça devient dangereux » alerte t-il. Le deuxième adjoint du maire des Hlm a indiqué que la drogue  est loin de se ralentir au niveau des Hlm. Le maire pour sa part entend appuyer le Cocad Hlm dans sa lutte contre la drogue par un soutien sur tous les plans. Les acteurs tels que le l’Ong Américaine, la communauté antidrogue des coalitions américaine Cocad et la coalition communautaire antidrogue des Hlm (Cocan) comptent, livre "LeQuotidien" dérouler un plan d’action pour  réduire le taux de consommation chez les jeunes.
 


Samedi 6 Décembre 2014 - 09:54



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter