Les journalistes de Ziguinchor réclament le retour de l’aide aux correspondants régionaux

Les journalistes de la région de Ziguinchor ont célébré la Journée mondiale de la liberté de la presse par un sit-in devant la Gouvernance où ils ont déposé un mémorandum.



Les correspondants régionaux du Sud du pays, regroupés au sein de l’Association des professionnels de l’information et de la communication de Ziguinchor, ont remis ce matin un mémorandum à l’adjoint au gouverneur de la capitale du sud.

En effet, les reporters qui ont initié un sit-in, ont déploré les dures conditions de vie qu’ils rencontrent dans leur profession : «Nous pouvons dire que nous traversons des moments extrêmement difficiles dans l’exercice de notre métier de journaliste. C’est un métier très précaire aujourd’hui au Sénégal et qui demande effectivement que les gens agissent pour aider la presse à mieux jouer son rôle dans ce pays », a déclaré Cheikh Tidiane Cissé.

Selon eux, cette manifestation qui entre dans le cadre de l’appel à la mobilisation lancé par la CAP n’est pas seulement en faveur des patrons de presse, car, «autant nous nous battons pour les patrons de presse, autant nous nous battons pour nous-même», a martelé M. Cissé.

A l’en croire, l’Etat devrait, pour alléger les souffrances des correspondants régionaux, remettre à jour l’aide qui leur était octroyée du temps du régime de Me Abdoulaye Wade : «nous demandons à l’Etat de reprendre l’aide aux correspondants régionaux qu’on avait eu avec l’ancien régime et qui, depuis 2012, a disparu de notre environnement».

Hormis les journalistes, des hommes politiques ainsi que des membres de la société civile ont participé à cette activité et assisté à la remise du mémorandum à l’adjoint du gouverneur qui a promis de transmettre leurs doléances à qui de droit.

Ousmane Demba Kane

Mercredi 3 Mai 2017 - 15:09



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter