Les journalistes français Nicolas Hénin et Pierre Torres otages en Syrie

La France compte deux autres otages en Syrie. Il s'agit des reporters français Nicolas Hénin et Pierre Torres. L'annonce a été faite ce mercredi 9 octobre dans des communiqués du ministère des Affaires étrangères et des familles des disparus. Ces enlèvements portent à quatre le nombre de Français retenus captifs en Syrie.



Les journalistes français Nicolas Hénin et Pierre Torres otages en Syrie

Ils n'avaient plus donné de nouvelles depuis juin dernier. Aujourd'hui, le Quai d'Orsay ainsi que leurs familles ont officialisé l'enlèvement des deux reporters français, le journaliste Nicolas Hénin, 37 ans, et le photographe Pierre Torres, 29 ans. Le ministère précise que leur disparition remonte au 22 juin dernier.

« Nous savons seulement que Nicolas et Pierre sont en vie », ont indiqué dans un communiqué, diffusé en même temps que celui du Quai d'Orsay, les familles et les proches des deux journalistes, qui ont fait état d'une « preuve de vie » qui leur a été communiquée par les autorités françaises en août. « Rien n'a été indiqué de leur lieu et conditions de détention », ont ajouté ces familles et ces proches. Selon eux, les deux journalistes ont été enlevés dans la ville de Raqqa, dans le nord de la Syrie où « divers groupes armés se disputent le contrôle » de la localité. Mais « il n'y a pas de revendication connue à ce jour », précisent-ils. Un prêtre italien a également fait l'objet d'un rapt  dans cette même zone.
 

Nicolas Hénin effectuait son cinquième séjour en Syrie, pays en guerre particulièrement risqué pour les journalistes. Il travaillait à un reportage pour le magazine Le Point ainsi que pour la chaîne de télévision Arte. Il couvre le Moyen-Orient et une partie du continent africain pour de nombreux médias occidentaux. Pierre Torres avait couvert la révolution libyenne, et s'était rendu en Syrie pour la seconde fois afin de couvrir des élections organisées par la ville de Raqqa.
 

Dans ces situations délicates, la disparition n'est pas rendue publique dans l'immédiat, pour des raisons de sécurité des otages. Désormais, ce sont officiellement quatre journalistes français qui sont retenus captifs en Syrie depuis juin, après Didier François et Edouard Elias, enlevés peu avant, le 6 juin.


Rfi.fr

Mercredi 9 Octobre 2013 - 17:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter