Les leaders religieux dialoguent pour promouvoir la paix en Centrafrique

Une quarantaine de responsables de toutes les confessions religieuses débattent depuis lundi 10 juin à Bangui autour du thème « conflit et médiation ». Une initiative de l'organisation internationale Mercy Corps, visant à atténuer les tensions religieuses de plus en plus fortes dans le pays, depuis décembre, date du début des hostilités enclenchées par les rebelles de la Seleka.



Des rebelles de la Seleka en Centrafrique. REUTERS/Ange Aboa
Des rebelles de la Seleka en Centrafrique. REUTERS/Ange Aboa
Dans leur course vers Bangui en décembre dernier, les rebelles de la Seleka se sont mis à attaquer des édifices religieux. Ainsi, des églises ont été pillées et saccagées. C’est pour éviter tout embrasement de la situation que l’ONG Mercy Corps a organisé cette rencontre, comme l’explique Carla Locké, responsable du programme : « A travers nos activités dans l’arrière-pays et à Bangui, on a pu constater une montée de la haine interreligieuse. Donc, nous avons invité les leaders religieux pour avoir un dialogue commun et pacifique pour la construction de la paix en RCA ».
Pour l'Imam Kobine Layama, chef de la mosquée centrale de Bangui, cette rencontre vient à point nommé pour appuyer des actions déjà entreprises par la plateforme des leaders religieux. «C’est ce que nous avons souhaité au niveau de la plateforme des confessions religieuses. Nous avons déjà entamé le travail. Nous sommes allés sur le terrain. Il fallait vraiment qu’il y ait un renforcement des capacités des autres leaders pour que les chrétiens et les musulmans puissent se réconcilier véritablement, et qu’ils puissent vivre ensemble» explique t-il.
De son côté, le pasteur Pascal Bangou de l’Église évangélique affirme être prêt avec cette rencontre à résister à tous les extrémistes qui veulent créer une guerre interminable. « Cet atelier ne peut que renforcer nos capacités... à engager de vrais dialogues entre nous pour empêcher les tenants de la guerre, les extrémistes, à...  nous engager dans une guerre interminable ».
Cette rencontre se termine ce mardi soir avec une grande déclaration qui servira de feuille de route pour prévenir tout dérapage interconfessionnel.
Source: RFI


Mardi 11 Juin 2013 - 10:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter