Les limites de Messi

Impeccable leader technique sur le terrain, Lionel Messi n'affiche pas la même influence dans le vestiaire. De quoi expliquer, selon Fabio Capello, les difficultés actuelles du Barça.



Les limites de Messi
Si le départ de Xavi, l'été dernier, pour le Qatar, n'a pas perturbé le bon ordonnancement du milieu de terrain du Barça, Ivan Rakitic étant devenu un titulaire à part entière aux côtés d'Andres Iniesta et Sergio Busquets dès la saison passée, l'absence de l'emblématique capitaine du Barça semble commencer à se faire ressentir. C'est tout du moins l'avis de Fabio Capello, pour qui les actuelles difficultés des Catalans, éliminés dès les quarts de finale de la Ligue des champions par l'Atletico et battus trois fois de suite en Liga, s'expliqueraient par l'absence d'un vrai leader dans le vestiaire.

Et plus qu'à Iniesta, qui a pourtant pris la suite de son ancien partenaire en héritant du brassard, la faute en incomberait principalement à Lionel Messi, incapable de guider ses coéquipiers malgré son statut de meilleur joueur du monde. "Messi est un joueur fantastique et c’est toujours, selon moi, le meilleur joueur du monde, a ainsi commencé par expliquer le technicien italien en marge du gala Laureus à Berlin, dans des propos rapportés par As. On dit souvent que c’est de sa faute quand le Barça perd mais il faut reconnaître que son équipe manque d’un véritable capitaine."

Et l’ancien entraîneur du Real d’enchaîner en citant les exemples de Carles Puyol ou de Gianluigi Buffon. "Je crois qu’il faudrait au Barça capitaine comme l’a été Puyol, capable de secouer les joueurs par le col. Dans les moments difficiles, l’entraîneur peut essayer de changer les choses, mais sans un vrai leader dans le vestiaire, ça ne sert à rien. Cette année, lorsque la Juventus avait dix points de retard sur l’Inter, les anciens comme Buffon et Chiellini ont tapé du poing sur la table et l’équipe s’est remise dans le bon sens. L’entraîneur peut faire ce qu’il veut, mais si les joueurs ne se battent pas ensemble et si un joueur ne prend pas ses responsabilités face au groupe, c’est impossible." Même lorsqu'on a le meilleur joueur du monde.

Ousmane Demba Kane

Mardi 19 Avril 2016 - 14:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter