Les mauvais chiffres de la criminalité sud-africaine

En Afrique du Sud, si les chiffres de la criminalité globale publiés en fin de semaine restent relativement stables, le nombre de meurtres a explosé dans neuf provinces sur dix et augmente de 4,9% sur l'ensemble du territoire par rapport à l'année passée. Ces mauvais résultats soulèvent les critiques de plusieurs partis d'opposition.



Les statistiques publiées par le ministre de la Police montrent que 51 personnes sont tuées chaque jour en Afrique du Sud. La criminalité au sens large a plutôt tendance à diminuer, mais les crimes violents sont en constante augmentation ces quatre dernières années dans le pays. L'Institut des études de sécurité de Pretoria rappelle que le nombre d'assassinats avait diminué de près de 50% entre 1994 et 2011, mais les chiffres repartent à la hausse depuis.
 
Et c'est la région du Cap Occidental qui concentre les plus forts taux de criminalité du pays avec sept townships et quartiers populaires en tête de la liste des zones les plus dangereuses d'Afrique du Sud.
 
L'Alliance démocratique a qualifié ces statistiques de « cauchemardesques ». Selon l'opposition, la police sud-africaine « manque de ressources et d'effectifs, et elle n'est pas assez entraînée et équipée ».
 
L'Institut des études de sécurité recommande de son côté « un meilleur usage du renseignement, avec l'appui de détectives expérimentés » et la mise en place de cellules spécialisées au sein de la police. L'institut salue en revanche le travail du nouveau chef de la police nationale, qui a fait selon eux « des changements constructifs au niveau du leadership » et des « propositions constructives » depuis sa nomination il y a moins d'un an.


Source: Rfi.fr


Dimanche 4 Septembre 2016 - 08:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter