Les migrants affluent toujours vers la Croatie

Bloqués par la Hongrie les migrants se tournent désormais vers la Croatie. Zagreb redoute à son tour « une situation hors de contrôle ». Les autorités croates sont débordées et ont décidé de fermer « jusqu'à nouvel ordre » sept des huit passages frontaliers avec la Serbie. Pour la seule journée d’hier plus de 6 000 réfugiés sont arrivées dans ce pays membre de l’Union européenne.



Les réfugiés qui se pressent aux portes de la Croatie sont majoritairement Irakiens ou Syriens mais il y a parmi eux des Afghans. Tous ne souhaitent qu’une chose : traverser la Croatie d’est en ouest. Ce pays est pour eux une simple route vers l’Europe occidentale.

La marche des migrants se déroule sous une chaleur écrasante : jusqu’à 37 degrés en journée. Ces milliers d’hommes et de femmes portent leurs enfants et leurs sacs à bout de bras ; un effort surhumain, un supplice. Ils veulent parvenir coûte que coûte vers l’Allemagne mais en réalité ils font route vers l’inconnu.

Ils ne savent pas par où passer. Difficile de déchiffrer les panneaux de signalisation écrits en croate. Ils savent qu’ils doivent encore transiter par un autre pays mais lequel ? Beaucoup confondent Slovénie et Slovaquie.

 
 

Les trains sont saturés

Alors il y a aussi les trains. Ils relient la frontière serbo-croate à Zagreb la capitale. Mais ils sont saturés. Les gares, comme celle de Tovarnik, une petite ville frontalière, sont envahies.

A son tour, la Croatie ferme plusieurs points de passage à sa frontière. Plusieurs routes sont également interdites à la circulation. La présidente croate le dit clairement : la Croatie a fait preuve « d’humanité » mais trop de réfugiés entrent sans contrôle. Le pays redoute d'être simplement débordé. Ce vendredi 18 septembre, les migrants continuent cependant d'entrer en Croatie. Arrivés en bus de Serbie, ils marchent à travers champs pour franchir la ligne frontière.

Source : Rfi.fr



Vendredi 18 Septembre 2015 - 09:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter