Les organisations de la société civile exigent l’élection de tous les sénateurs



Les organisations de la société civile exigent l’élection de tous les sénateurs
Le collectif des Organisations de la Société civile pour les Elections (COSCE) exige une réforme du mode de désignation des sénateurs. Dans une déclaration parvenue à la rédaction de PressAfrik, il a tenu à faire comprendre qu’il est : «impérieux et urgent de réformer le mode de désignation des sénateurs qui constitue une dimension importante des ruptures promises par les nouvelles autorités, souhaitées et attendues par les sénégalais». Le Collectif des Organisations de la Société civile pour les Elections (COSCE) appelle le régime issu de l’alternance du 25 Mars 2012 à renoncer à la nomination des 55 des 100 futurs sénateurs par le Président de la République, et à procéder dans les meilleures délais aux réformes indispensables pour faire élire tous les sénateurs démocratiquement.

Les organisations de la société civile n’entendent pas, par ailleurs, se prononcer pour l’instant, dans le débat sur l’opportunité ou non du maintien du Sénat dans l’architecture institutionnelle de notre pays.

«Le Collectif des Organisations de la Société civile pour les Elections (COSCE) soucieux de la consolidation de la démocratie sénégalaise après le succès des élections présidentielle et législatives, exhorte la classe politique sénégalaise, et singulièrement les autorités politiques au pouvoir à tout faire pour maintenir la dynamique qui a conduit notre pays à recouvrer son statut de modèle démocratique en Afrique», relève la déclaration.

Jean Louis DJIBA

Lundi 13 Août 2012 - 11:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter