Les parajuristes du Togo

Comment combattre les mariages forcés, les divorces et répudiations abusives, les rites de veuvages dégradants ? Au Togo, voilà près de vingt ans qu'une organisation de femmes - le Groupe de réflexion et d'action femmes démocratie et développement (GF2D) - forme des parajuristes pour faire progresser et respecter les droits de la femme. Bénévolement, plus de 600 personnes vont ainsi faire de la vulgarisation en zone rurale ou urbaine, expliquer leurs droits aux femmes, écouter et conseiller les victimes de violences.



Le GF2D a commencé par former des femmes. GF2D
Le GF2D a commencé par former des femmes. GF2D
 
Les parajuristes du Togo
Rien qu'à Lomé, l'an dernier les parajuristes ont joué les médiateurs dans 700 affaires de succession ou de violences, entre autres...


Dépéche

Dimanche 11 Août 2013 - 11:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter