Les parlementaires rwandais vent debout contre la BBC

Les parlementaires rwandais ont demandé à ce que la licence FM que la BBC utilise pour diffuser ses programmes dans le pays lui soit retirée. Cet appel fait suite à la diffusion par le service public audiovisuel britannique d'un documentaire controversé sur le génocide de 1994. Intitulé L'Histoire du Rwanda jamais contée, ce documentaire très critique à l’égard du président Kagame avait provoqué un tollé au Rwanda, le président rwandais l’avait même accusé de nier le génocide contre les Tutsis. Il avait également été critiqué par des experts et diplomates étrangers.



« Nous devons nous élever et combattre ces négationnistes » et « envisager de revoir les accords que le Rwanda a avec la BBC », a déclaré Bernard Makuza, le président du Sénat rwandais, lors d’une session parlementaire mercredi soir. « La BBC est inutile pour les Rwandais, sa seule intention est de nous ramener aux heures sombres du Rwanda. Nous devrions couper sa diffusion », a renchéri une députée. Lors de cette session, les parlementaires ont également appelé à mener des actions judiciaires contre la BBC et ont réclamé des excuses publiques.
La BBC, qui émet dans le pays en anglais, en français et en kinyarwanda, avait vu, en 2009, ses émissions en langue rwandaise, très populaires, suspendues pendant deux mois, accusées par les autorités de donner la parole à des « négationnistes » et de mettre en péril la réconciliation du pays. Une suspension qui avait été critiquée par des organisations de défense des droits de l’homme et de la liberté de la presse.
Le gouvernement rwandais n’a pour l’instant pas réagi à cet appel du Parlement. La semaine dernière, lors d’une conférence de presse, Louise Mushikiwabo, ministre des Affaires étrangères et porte-parole du gouvernement avait assuré que le Rwanda réagirait « à la mesure de l’offense », sans plus de précisions.

Contacté par RFI jeudi, la BBC a une nouvelle fois réfuté les accusations de négation du génocide des Tutsis. « Nous croyons que ce programme, qui a été produit par une équipe de la BBC en charge de l’actualité générale à Londres et diffusé au Royaume-Uni, a apporté une contribution précieuse à la compréhension de l'histoire tragique du pays et de la région, détaille un porte-parole de la BBC. Le génocide au Rwanda soulève des questions extrêmement douloureuses mais la BBC a le devoir d’enquêter sur des sujets difficiles et exigeants. Nous regrettons qu’il y ait des appels à des sanctions contre la BBC au Rwanda. Il y a des canaux appropriés pour se plaindre de tout programme de la BBC et la menace de mesures directes contre un radiodiffuseur indépendant est inappropriée. »



Vendredi 24 Octobre 2014 - 13:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter