«Les partis courent un grand risque en s’alliant avec l’Apr» : Momar Ndiongue

Etre dans une coalition avec l’Alliance pour la république (Apr) présente certains risques pour un parti politique. C’est ce que laisse penser l’analyste politique Momar Ndiongue qui s’en veut pour preuve la scission intervenue au Ps, l’éclatement de l’Afp et plus récemment, les remous qui ont secoué la Ld.



«Les partis courent un grand risque en s’alliant avec l’Apr» : Momar Ndiongue

S’allier avec l’Apr ne devrait pas se faire sur un coup de tête. Cette mise en garde a été émise par Momar Ndiongue qui se prononçait sur la division survenue au sein de la Ligue démocratique (Ld). Ce parti a vu certains de ses cadres se liguer et former «La Ld debout ».
 

Mais, ce n’est pas une première, à en croire M. Ndiongue. Car, rappelle-t-il sur les ondes de Sud Fm, le Parti socialiste (Ps) a connu le même sort avec deux camps : celui de Khalifa Sall qui s’oppose à celui de Ousmane Tanor Dieng.
 

Ce virus a aussi piqué l’Alliance des forces de progrès (Afp) quand son N°2, Malick Gackou a été chassé du parti, le poussant à créer le Grand parti (Gp). Et ces risques n’en valent pas la peine, explique-t-il d’autant plus que le gain politique ne suit pas toujours.
 

Convoquant l’Union pour le renouveau démocratique (Urd) de Djibo Leyti Ka, M. Ndiongue informe qu’elle s’est retrouvée pour la première fois et ce depuis sa création, «avec 0 député à l’Assemblée nationale».
 

Ces partis qui ont comme dénominateur commun, leur appartenance à la coalition Benno bokk yakaar (Bby) dont le président Macky Sall est le chef de file lui fait dire que : faire partie de cette coalition ne leur apporte pas grand-chose.


Ousmane Demba Kane

Mardi 22 Août 2017 - 18:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter