Les plus longues séances de tirs au but de l’histoire du football



La Côte d’ivoire et le Ghana ont poussé leur séance de tirs au but jusqu’à 9-8 dimanche soir en finale de la CAN.  C’est à peine moins que leur précédent de 1992 qui était allé jusqu’à 11-10 (voir ci-dessous). Mais d’autres ont fait mieux (enfin surrout pire) dans l’histoire du football. Largement même. Voici quelques records en tout genre de cet exercice si particulier…

ILS ONT REUSSI 29 TIRS AU BUT CONSECUTIFS

Les équipes de Brockenhurst et Andover Town ne vous disent peut-être pas grand-chose mais elles sont entrées dans le livre des records de la fédération anglaise le 9 octobre 2013. Elles s’affrontaient pour le compte de la Coupe du Hampshire et ont réussi  29 tirs au but consécutifs. C’est l’attaquant d’Ander Town, Claudio Herbert qui a eu le malheur d’arrêter la série et d’éliminer par la même occasion son équipe du tournoi.

LES RECORDS DU MONDE DES TENTATIVES (AVEC DES RATES)

Le record mondial du nombre de tentatives de tirs effectués dans une série de tirs au but  est toujours de 48 penalties. C’était lors du 1er tour de l’édition 2004/05 de la Tafel Lager NFA Cup en Namibie : 48 tirs au but ont été tentés avant que le KK Palace ne prenne le meilleur sur les Civics (17-16). Surtout, 15 tentatives ont été manquées !

La deuxième plus longue séance au monde en matière de tentatives s’est déroulée en Argentine, le 20 novembre 1988. Après 44 tentatives et près de 50 minutes de suspense, les Argentinos Juniors s’étaient imposés face au Racing Club (20-19). A cette époque, un match de championnat argentin se terminait par une séance de tirs au but si les deux équipes ne s’étaient pas départagées.

Argentine toujours, en mai 2013 lors du match opposant Newell’s Old Boys à Boca Juniors, en quarts de finale de la Copa Libertadores les deux équipes ont poussé la séance de tirs au but à l’extrême (après s’être neutralisées à l’aller comme au retour (0-0 à chaque fois). C’est bien simple: il a fallu… 19 minutes pour départager Newell’s Old Boys et Boca Juniors. Juan Roman Riquelme a été le premier à rater pour Boca, suivi juste après par son adversaire.

Ensuite, plus personne n’a raté. Ce n’est qu’au 26e penalty, manqué par un joueur de Boca que Newell’s Old Boys a pu passer devant. C’est finalement Maxi Rodriguez qui a converti le penalty décisif. Un véritable thriller…

D’AUTRES EXEMPLES…

  • Autre match à la séance de tirs au but interminable, Tunbridge Wells face à Littlehampton Town en Coupe d’Angleterre (FA Cup) lors de la saison 2005/06. Plus qu’indécis, ce premier tour préliminaire de la FA Cup nécessita deux matches (le premier fut rejoué selon la règle traditionnelle du “replay” ) et 40 tirs au but avant de trouver son vainqueur, en l’occurrence les hôtes de Tunbridge (16-15). Le charme de la coupe…
  • La Coupe de France a connu un pareil suspense en octobre 1996, avec un dénouement encore plus dramatique. Les deux acteurs alsaciens, le FCSR Obernai et l’ASCA Wittelsheim, ont déjà tiré 20 fois chacun lorsque l’arbitre de la rencontre décide d’arrêter le match en raison de la tombée de la nuit ! A cause d’un calendrier trop chargé, la Ligue d’Alsace décide d’attribuer la qualification pour le 6e tour à Obernai, le petit poucet (DH, 6e division).

17gggg2001rrrrrr3

  • Parfois, les tireurs sont tellement bons (ou les gardiens tellement mauvais…) que la séance s’éternise pendant de longues minutes. 28 novembre 1996 à Ankara, à l’occasion d’un huitième de finale de Coupe de Turquie entre Gençlerbirligi et Galatasaray. Les deux équipes, incapables de se départager à l’issue de la prolongation (1-1), eurent aussi beaucoup de mal à le faire lors des tirs au but. La faute en revient à l’habilité des heureux élus, qui convertirent les 32 premiers tirs de la série !
  • Finalement, c’est un joueur de Galatasaray qui a craqué sur sa deuxième tentative, la 17e de son équipe : Ilyas Kahraman, le partenaire de Hakan Sukur et Gheorghe Hagi, met fin au supplice des gardiens en manquant son essai. Un pourcentage de 97% de réussite (33 tirs sur 34) dans une séance de tirs au but, c’est tout simplement du jamais vu à un tel niveau.

ilyaskahraman_manet

  • En match international, les séances fleuve sont à l’inverse plutôt rares. D’ailleurs, depuis que les tirs au but ont été instaurés la Coupe du monde disputées,  seulement deux matches ont été au-delà du dixième tir au but : la fameuse demi-finale de 1982 entre la France et l’Allemagne et le quart de finale entre la Suède et la Roumanie en 1994.

EN 2006, LA CAN ENCORE ET DEJA…

En 2006 lors de la Coupe d’Afrique des Nations : la Côte d’Ivoire s’était qualifiée pour les demi-finales aux dépens du Cameroun à l’issue d’une séance interminable, les 22 premiers tirs au but ayant été marqués. Samuel Eto’o avait manqué sa seconde tentative avant que Didier Drogba n’offre la qualification aux siens.


eurosport

Lundi 9 Février 2015 - 12:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter