Les politiques appliquées suscitent l’optimisme pour la croissance (économiste)

La gestion des finances publiques et les réformes fiscales, parmi d’autres aspects de son économie, suscitent l’optimisme quant à la croissance économique du Sénégal en 2012, indique l’économiste Adam Beriro, dans une analyse publiée par l’hebdomadaire privé sénégalais Nouvel Horizon et repris par l’APS.



Les politiques appliquées suscitent l’optimisme pour la croissance (économiste)

‘’On devrait […] assister en 2012 à un renforcement des finances publiques avec l’entrée en vigueur d’une vaste réforme de la fiscalité’’, écrit M. Beriro d’Oxford Business Group (OBG), un cabinet d’intelligence économique basé à Londres (Royaume-Uni).

La limitation des exonérations d’impôt sur les sociétés, la réforme du fonctionnement de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) ‘’constituent des éléments clés de la réforme de 2012, qui devrait également concerner l’impôt sur le revenu’’, signale Adam Beriro.

‘’Ces importantes mesures de performance économique semblent dessiner un tableau optimiste concernant la croissance en 2012’’, observe l’économiste.

‘’Les réformes du système fiscal et les investissements dans des infrastructures capitales laissent penser que 2012 sera placée sous le signe de la croissance économique’’, souligne-t-il.

Le déficit fiscal, qui s’est établi à 6,2% du produit intérieur brut (PIB), un niveau plus bas que prévu en 2011, devrait se situer à 5,6% du PIB en 2012, selon Adam Beriro, qui cite des chiffres du gouvernement sénégalais et du Fonds monétaire international (FMI).



Samedi 7 Avril 2012 - 10:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter