Les présidents Obama et Hollande saisis: le FPDR dénonce Macky et le juge Henry Grégoire Diop

C'est parti à la permanence Oumar Lamine Badji où le Front Patriotique pour la Défense de la République (FPDR) fait face à l'instant à la presse. Et le président Sall en prend pour sa grade. La Cour de Répression de l'Enrichissement Illicite (CREI) et le président Henry Grégoire Diop ne sont pas oubliés. Les déclarations à l'instant T.



Le FPDR va adresser une lettre ouverte aux présidents Obama et Hollande. Ce, pour dénoncer la gestion de Macky, l'injustice et le recul de la Démocratie, entre autres selon Me El Hadji Amadou Sall. A ses côtés, le coordonnateur du Parti Démocratique Sénégalais, Oumar Sarr. Mais précisent les membres du front, ils demandent aux Etats-Unis et à la France, "une assistance juridique, un avis technique sans s'immiscer dans les affaires intérieures du pays". 


Front qui récuse plus que jamais la CREI. Cour qui, selon eux, est "illégale" et qui "ne doit pas juger Karim et les autres détenus". Me El Hadji Amadou Sall par ailleurs avocat de Wade-fils dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis et Cie optent pour la Haute Cour de Justice et les Tribunaux ordinaires, sert la robe noire dans la lettre ouverte dans laquelle le président Henry Grégoire Diop est cité. Il est jugé "excessif et illégal". Le front de rappeler que la défense de Wade-fils qui boude l'audience depuis l'expulsion d'El Hadji Amadou Sall de la salle 4, a déposé un requête pour récuser ledit juge. 

Ndèye Coumba FALL

Mercredi 11 Février 2015 - 18:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter