Les risques alimentaires en 2050 provoqueraient 500.000 décès supplémentaires

Dans cette étude*, le réchauffement climatique y est décrit comme la plus grande menace sanitaire de notre siècle. Les chercheurs présentent une "première analyse quantitative des répercussions sur la santé globale de ces changements alimentaires à la lumière du changement climatique et de la production agricole". Ils estiment que les effets du changement climatique sur le régime alimentaire et le poids des populations concerneront 155 régions du monde en 2050.



Les risques alimentaires en 2050 provoqueraient 500.000 décès supplémentaires
Les dérèglements climatiques, marqués par des phénomènes météorologiques extrêmes (de plus en plus de sécheresses, inondations, cyclones...) pourraient entraîner une baisse des rendements agricoles, favoriser certains vecteurs de maladies et des déplacements de population. L'insécurité alimentaire pourrait ainsi être l'une des conséquences les plus importantes du changement climatique, compte tenu du grand nombre de personnes qui pourraient être touchées.

 
Quantité de nourriture disponible, dénutrition et obésité
 
Un récent rapport de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), sur les risques de décès liés au changement climatique entre 2030 et 2050, avait intégré plusieurs analyses quantifiées de la mortalité liée au climat, à cause de la chaleur, des inondations côtières, des maladies diarrhéiques, du paludisme, de la dengue et de la dénutrition. Dans ce rapport, les effets sur la santé les plus importants sont causés par la chaleur (95.000 décès) et la dénutrition (85.000 décès).

Source:Yahoo.com
 

Aminata Diouf(stagiaire)

Vendredi 4 Mars 2016 - 11:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter