Les shebabs somaliens menacent les centres commerciaux occidentaux

Le Mall of America à Minneapolis ou encore le Forum des Halles à Paris... Al-Shebab, le mouvement terroriste somalien, vient de prévenir, dans une vidéo, les Etats-Unis en particulier et les Occidentaux en général qu’ils devaient s’attendre à des attentats dans leurs centres commerciaux identiques à celui qu’ils ont perpétré à Nairobi en 2013 et qui avait fait plus de 60 morts et de nombreux blessés. Le secrétaire américain à la Sécurité intérieure, Jeh Johnson, a lancé un appel à la prudence et à la vigilance.



«La guerre a à peine commencé», a déclaré le porte-parole des shebabs. REUTERS/Feisal Omar
«La guerre a à peine commencé», a déclaré le porte-parole des shebabs. REUTERS/Feisal Omar

Le secrétaire américain à la Sécurité intérieure Jeh Johnson avait été programmé à l’origine sur cinq chaînes de télévision pour presser le Congrès d’adopter le budget de son ministère qui expire vendredi, et qui est bloqué par les républicains pour des raisons politiques. La vidéo des jihadistes somaliens est donc venue à point nommé pour souligner l’urgence de débloquer les fonds.

« La guerre a à peine commencé », a déclaré le porte-parole des shebabs, Ali Mahmoud Ragi, dans une vidéo diffusée sur Twitter et publiée par Site, le centre américain de surveillance des sites islamistes. « Westgate est juste une goutte dans l'océan, [...] les attaques vont continuer. » L'attaque du complexe commercial de Nairobi  avait fait plus d'une soixantaine de morts, en septembre 2013.

Le Mall of América et le Forum des Halles visés

Le ministre a exhorté les Américains à faire preuve de prudence, mais sans pour autant renoncer à aller faire leurs achats. Le FBI a déclaré qu’il n’avait décelé aucun danger immédiat. La sécurité a été particulièrement renforcée au plus important centre commercial du pays, le Mall of America, situé à Minneapolis, dans l’Etat du Minnesota où vit une importante communauté somalienne. Or, entre 20 et 30 jeunes de cette communauté ont rejoint les shebabs, et le centre est spécifiquement mentionné dans la vidéo. Tout comme d'ailleurs le Forum des Halles à Paris et les Quatre-temps, dans le quartier de la Défense.

Jeh Johnson a dû aussi expliquer sur ABC pourquoi l’administration Obama se refusait à parler d’un extrémisme islamique, ce qui lui a valu nombre de critiques des conservateurs. Le ministre a déclaré que la vraie religion islamique n’a rien à voir avec ce que le groupe EI représente. Aussi lui donner le nom d’islamique ou « d’Etat islamique » est lui accorder plus de dignité qu’il n’en mérite.


Rfi.fr

Lundi 23 Février 2015 - 07:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter