Les syndicats menacent: "L’école n’est pas encore sauvée !"

Il faut que l’Etat donne des garanties satisfaisantes aux enseignants, dans le cas contraire, la grève reprendra. C’est en substance la mise en garde lancée par Mamadou Lamine Dianté. Ce dernier est d’avis que malgré leur bonne volonté, la balle est maintenant dans le camp du Gouvernement. Et que c’est à lui de faire le nécessaire pour que cette accalmie se traduise en paix définitive.



Les syndicats menacent: "L’école n’est pas encore sauvée !"
Les chefs religieux sont intervenus pour sauver l’école de justesse. Néanmoins, ce sauvetage pourrait n’être que temporaire. Car, à en juger les propos du Coordonnateur du Grand cadre, Mamadou Lamine Dianté, par ailleurs, secrétaire général du Cusems, la balle est désormais dans le camp du gouvernement.

Pour se faire bien comprendre, le leader syndical a déclaré à nos confrères du Quotidien que : « Si les autorités nous donnent des réponses satisfaisantes, nous pouvons aller dans le sens de continuer l’apaisement. Mais si d’aventure ce n’est pas le cas, on sera obligé de reprendre la lutte».

Ousmane Demba Kane

Mardi 14 Juin 2016 - 09:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter