Les voitures écologiques ont-elles le vent en poupe?

Les constructeurs automobiles ont revu leurs priorités, pas seulement pour réduire les émissions de CO₂ mais aussi pour respecter les politiques des gouvernements afin d’améliorer la qualité de l’air. Certes, les voitures économes en carburant ne se sont pas développées aussi rapidement dans les pays émergents que dans les marchés occidentaux, mais on constate tout de même un léger changement dans les comportements, de plus en plus écolo. Carmudi a analysé des millions de données depuis ses sites de vente de véhicules en ligne, qui montrent que la demande automobile dans le monde, notamment au Sénégal, se dirige vers des offres plus vertes.



Les voitures écologiques ont-elles le vent en poupe?
A contrario de certains pays comme l’Arabie Saoudite, d’autres ont plus de mal à abandonner leur amour pour les SUV, notamment les Emirats Arabes Unis et le Qatar, a anlaysé Carmudi. En effet, le taux de véhicules écologiques listé dans ces pays est respectivement de 5,8% et de 1,8% au Qatar. Mais les véhicules verts deviennent doucement une option plus attirante pour les automobilistes.
 

En effet, au Pakistan, les voitures plus respectueuses de l’environnement s’imposent depuis ces dernières années, avec pour preuve le nombre de véhicules hybrides listés en ligne qui a augmenté de 85% ces deux dernières années. En parallèle, le nombre d’automobiles à essence a chuté de 17,48% dans le pays. Cette tendance suit parfaitement les politiques gouvernementales pour améliorer la qualité de l’air dans le pays et pour diminuer considérablement les émissions de CO₂ dans la prochaine décennie, mesures prises par de plus en plus de pays à travers le monde.
 

Quant au Sri Lanka, 43,5% des annonces automobiles à vendre sont des voitures écologiques, dont 93% sont des hybrides. Le marché des voitures hybrides dans le pays est monopolisé par le modèle Honda Insight Hybrid et le modèle de la Toyota Prius Hybrid Synergy Drive. Dans la même tendance, Carmudi Sri Lanka a également vu une croissance du nombre d’annonces de voitures électriques, qui a augmenté de 4% lors des 12 derniers mois.
 

Contrairement à l’Asie et le Moyen Orient qui entreprennent de plus en plus de démarches vertes, les pays d’Afrique n’ont pas encore les mêmes priorité. Carmudi a vu que les pourcentages d’annonces de voitures écologiques en vente restent faibles sur leur site de vente en ligne comme au Sénégal (0,79%), au Ghana (0,55%), au Nigéria (0,37%) et en Côte d’Ivoire (0,26%). Cette lente adaptation peut être aussi observée dans certains pays d’Afrique de l’Est et Centrale comme au Cameroun (0,97%) et en Tanzanie (0,70%).
 

Donc, est-ce que les marchés émergents continueront de se tourner de plus en plus vers des voitures respectueuses de l’environnement? Il semblerait bien que oui pour Carmudi. Si la start-up prévoit que les automobilistes africains resteront attachés aux véhicules à moteur essence dans l’avenir proche, d’autres pays semblent de plus en plus accorder de l’importance à l’environnement. Ainsi, au Moyen-Orient, la question environnementale se posera de plus en plus dans les années à venir avec les institutions officielles à travers la région, où l’adoption des véhicules hybrides et électriques ne fera que se renforcer lorsque les constructeurs asiatiques commenceront à produire des véhicules plus économiques et plus écologiques dans un futur proche.


 



Mardi 28 Juillet 2015 - 18:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter