Lettre à Mahmouth Saleh: Ne sciez pas la branche sur laquelle est assis Macky Sall



Lettre à Mahmouth Saleh: Ne sciez pas la branche sur laquelle est assis Macky Sall
Votre récente sortie à travers laquelle vous n’avez pas manqué de flétrir et de brocarder le numéro deux de notre formation politique, que vous n’avez pas hésité à insulter, à révulser plus d’un militant à la base. Cette malheureuse sortie, une de plus à votre actif, ne fait que faire douter l’opinion sur votre engagement politique aux côtés du président de la République, d’autant plus que vous êtes en train de saper les fondements de sa formation politique. Oui, M. Saleh vous êtes, par vos propos déplacés contre les différents responsables du parti, en train de scier la branche sur laquelle est assis Macky Sall.  

Heureusement que les populations sénégalaises, ont encore présent à l’esprit, votre théorie du «coup d’Etat rampant» que vous aviez fomenté, il y a une dizaine d’années, alors que vous squattiez l’espace présidentiel. De quel coup tordu s’agit-il cette fois-ci ? Sommes- nous en droit de nous demander. Monsieur le ministre conseiller, sachez qu’un responsable de votre rang et de votre niveau, n’a nullement le droit de se comporter ainsi. Avec ces injures à la bouche, comme une fleur au chapeau, vous avez offensé le peuple sénégalais dans son entièreté, mais particulièrement, les militants de l’Alliance pour la République. Vous avez beau être opposé à Me Alioune Badara Cissé, mais sa position actuelle de numéro deux du parti et celle antérieure de numéro deux dans la hiérarchie protocolaire de l’attelage gouvernemental, pour avoir occupé le poste de ministre des Affaires étrangères et premier sur la liste des ministres de la République, devrait, en tant que républicain, si vraiment vous comprenez l’étymologie de ce mot,  vous pousser à manifester un sentiment de respect envers ABC. Mais hélas, votre discipline de parti n’a pas encore atteint ce niveau.

Votre malencontreuse sortie est pour nous aujourd’hui, une opportunité pour interpeler le chef de l’Etat afin qu’il siffle la fin de la récréation. La guéguerre notée depuis quelques temps entre responsables de l’Alliance pour la République (APR), notre parti, risque de nuire à ses intérêts. Pire, un tel comportement donne à nos détracteurs et autres adversaires politiques, du grain à moudre. En effet, le parti ressemble aujourd’hui, aux yeux de l’opinion, à une armée mexicaine où les différents généraux se tirent dessus, pour mieux se positionner, au détriment de l’intérêt général qui réside dans la cohésion et l’unité, surtout sur le chemin des élections locales. Les intrigues, les chausse-trappes, les guet- apens, les injures…,  dignes d’un parti trotskyste n’ont plus droit de cité dans la sphère politique sénégalaise. Même si par ailleurs, il est vrai qu’on ne saurait renier ses origines. Suivez mon regard…  

Monsieur Saleh, sachez que par votre comportement, vous êtes en train de décourager les militants de base. Aussi, nous appelons le président de la République à réorganiser le parti et à aller dans le sens de la création d’un comité de  discipline, pour ramener dans la bergerie les brebis égarées. Je demeure persuadé qu’aussi proche que vous puissiez être du président Macky Sall, il est loin de partager votre malheureuse position. D’où la nécessité pour vous de vous rectifier. Respect.
Fallou NDIAYE Coordonnateur de la
Convergence républicaine Bokk Yaakaar

Jean Louis DJIBA

Lundi 15 Juillet 2013 - 11:33



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter