Lettre ouverte au Président Hollande : La liberté d’expression l’emporte t-elle sur la liberté de croyance et de culte ?



Lettre ouverte au Président Hollande : La liberté d’expression l’emporte t-elle sur la liberté de croyance et de culte ?
La liberté peut être définie comme la possibilité de pouvoir agir selon sa propre volonté, dans le cadre d’un système politique ou social, dans la mesure où l’on ne porte pas atteinte aux droits et à la sécurité publique. Elle peut être conçue selon Kant je cite : « le concept de la liberté en tant que réalité en est prouvée par une loi apodictique de la raison pratique, forme la clef de voûte de tout l’édifice d’un système de la raison pure ».
Monsieur le président, j’espère que vous n’ignorez pas la responsabilité qui sous-tend la liberté et sans la quelle cette dernière est synonyme de terreur  et de libertinage d’expression. Oui ! Comme disait Saint Augustin « Aime et fait ce que tu veux ». En ce sens, la liberté est l’expression d’une dynamique comprise comme étant aussi une responsabilité.
Monsieur  Hollande, vous êtes aujourd’hui le Président de la République française, la France a une responsabilité historique  sur beaucoup de pays du monde y compris le mien- le Sénégal. C’est la raison pour la quelle vous investissez sur l’institution qui est la Francophonie. A ce titre vous êtes le garant de la sécurité publique et  individuelle de tout français quelque soit sa confession (chrétienne,  musulmane, juive, athée, etc.) Accepteriez-vous Monsieur le Président, au nom d’une liberté d’expression soutenue par une haine et une négativité d’un lobby mettant devant la scène publique un groupe de caricaturistes qui heurtent d’une manière visible et provocatrice la croyance et la subconscience de plus d’un milliard et demi de la population mondiale. Rien  qu’en France, vous estimez les musulmans à plus de Cinq millions. Ces cinq  millions de nationalité française, ne  sont-ils pas libres de pratiquer leur religion et de ne pas subir dans leur croyance et dans leur chair des injures de leur  prophète ?
Monsieur le Président, vous et votre gouvernement, vous êtes les responsables de la situation actuelle que vivent les français et le monde entier. Pourquoi au nom d’une liberté d’expression négative vous avez accepté et cautionné Charlie Hebdo à blasphémer et heurter la sensibilité de plus d’un milliard et demi de musulmans du monde. Comme disait l’autre science sans conscience n’est que ruine de l’âme, oui ! Je dis que liberté sans conscience et responsabilité n’est que terreur et déperdition.
Monsieur  Le Président, j’ose croire que vous n’ignorez pas qu’on peut agresser ou atteindre une personne, soit physiquement, soit moralement, soit les deux à la fois. Les frères  kouachi auraient agi physiquement  mais Charlie Hebdo à agi moralement. Je ne fais guère l’apologie de la tuerie et non moins le terrorisme. Mais sachez que si les arabes vous terrorisent physiquement, vous aussi vous nous terrorisez moralement et religieusement.
Monsieur le Président,  pourquoi au nom d’une liberté soutenue par une offense manifeste et visible vous accepterez de mettre en danger la vie et la sécurité des français. Je sais que vous me direz que votre gouvernement va assurer la sécurité des français mais vous ne pourrez jamais assurer d’une manière individuelle et séparée la sécurité de chaque français. Vous n’en avez même pas les moyens d’ailleurs.  Le prophète Mohamed (Paix et Salut sur Lui) n’a jamais recommandé l’outrage de ses paires ou un manque de respect vis-à-vis des autres Prophètes.  Il est dit dans le Saint Coran : « La nu farixu bayna ahadin min rouslihi » qui signifie : Nous ne faisons aucune distinction entre ses messagers.
Pourquoi au non de la liberté vous préférez protéger des athées comme Charb et Wolinsky et les autoriser à blasphémer la religion musulmane et heurter la foi des Cinq millions de musulmans que compte votre pays. Ne me dites pas au nom de la liberté d’expression, je refuse catégoriquement et je sais que tous les hommes dotés de raison impartiale et de bon sens auront la même attitude. La liberté d’expression signifie le  fait d’exprimer une opinion, une sensibilité, une conviction, une idée, une croyance, etc. La liberté d’exprimer une opinion  est t-elle au dessus de celle qui exprime une croyance, un culte, une foi même si elle dogmatique. Je dirais non Monsieur le Président, ressaisissez-vous et  n’entrainerez pas la France toute entière et voir même l’Europe dans une guerre que vous ne saurez gagner d’avance. En revanche, vous serez combattu par votre propre population en premier lieu.
Le Prophète Mohamed (PSL) a déjà accompli sa mission depuis le 7éme siècle. Au moment de sa disparition, l’Islam ne dépassait pas la péninsule arabique. Donc si aujourd’hui  rien que la France compte plus de 5 millions de musulmans et  que l’Islam occupe la deuxième place en Europe, le problème est beaucoup plus complexe que vous ne le pensez. Le Tout Puissant  a en décidé ainsi et vous ne pourrez pas  barrer  la mer par vos bras.
La devise de la République française s’articule sur 3 points à savoir :
  • La liberté ;
  • L’Egalité ;
  • La Fraternité.
Je n’attarde pas sur les deux concepts d’Egalité et de Fraternité car ces deux principes excluent le fait de heurter ou d’insulter son prochain.
Monsieur le Président, la liberté d’opinion consiste en une liberté de penser associée à la liberté d’expression. Elle permet à chacun de penser et d’exprimer sans censure préalable, mais non sans sanction, si cette liberté porte préjudice à quelqu’un. Les caricatures de Charlie Hebdo nous a porter préjudice et heurter notre foi car elles touchent à notre Prophète. Comment peut-on comprendre que vous parlerez d’offense au Président de la République que vous aviez  fait d’ailleurs un délit alors que la caricature injurieuse et insolente du Prophète de plus d’un milliards et demi de personnes ne soit pas une offense. Le Procureur de République, au nom de la liberté et au nom de trouble à l’ordre publique devait s’autosaisir pour condamner fermement  ces caricatures afin de parer aux agissements qu’elles causeront.
Monsieur le Président Hollande,  votre attitude ne laisse pas entrevoir d’autres intentions politico-religieuses non avouées. Pour cette question, je laisse la réponse aux gens avérés dont leur honnêteté intellectuelle ne soufre d’aucune haine et de mépris.
Seydinaomarndiaye@gmail.com


Dimanche 25 Janvier 2015 - 11:44




1.Posté par GANA le 26/01/2015 01:12
SEYDINA NDIAYE.....la première chose que je vous conseille de faire c'est d'aller étudier l'histoire de la FRANCE avant de vous lancer dans un populisme que vous ne maitrisez pas....ce que vous dites n'est écrit nulle part...charlie n'a rien à voir avec HOLLANDE encore moins avec la FRANCE où grace à la libertè d'expression de culte de critique plus de 5 millions de musulmans( qui font plus d'enfants que les français pour beneficier des allocations familliales)vivent...c'est une honte d'etre un ignorant et d'oser prendre sa plume pour raconter des idioties....prenez la peine d'étudier l'histoire de la france celà vous aidera à mieux comprendre pourquoi vous racontez des betises....tout le onde est resté choqué par les caricatures mais pour l'amour du ciel...fermez cette parenthèse....vous devenez ridicules....à force de vou plaindre maladroitement.......

2.Posté par AISSY le 26/01/2015 09:27
CHARLIE , DUPONT , DUPOND GNEUPA thi yam ... kou baakhki dieul na ndamli ... Touubileen té beugg Bamba...
Nagnouy mouridé di naan café Touba Di dioulli thi yonent bou Téddbi ...C'est plus tranchant qu'un glaive et plus tonnant qu'une bombe ou des balles de kaleich..

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter