Leur marche de ce mercredi interdite, Le PDS recule pour mieux sauter dès la semaine prochaine

Le préfet de Pikine ayant interdit leur marche de ce mercredi sur «instruction du chef de l’Etat», selon Oumar Sarr et Cie, le PDS a décidé de respecter «cette décision arbitraire» pour cette fois-ci seulement. Reculant pour mieux sauter, les libéraux ont prévu un autre plan d’action. Ce, dès la semaine prochaine, en conférence de presse cet après-midi.



Leur marche de ce mercredi interdite, Le PDS recule pour mieux sauter dès la semaine prochaine

Décidés à faire face au pouvoir pour obtenir la libération de Karim Wade, lutter contre l’acharnement dont ils se disent victimes dans la traque des biens dits mal acquis et la cherté de la vie, les libéraux comptent mettre en application l’appel de l’ancien président Wade en assiégeant les rues tous les mercredis.  Leur marche de cette semaine prévue à Pikine interdite par le préfet de la localité, les responsables du parti ont joué les sapeurs pompiers pour désamorcer la détermination des jeunes libéraux pressés d’en découdre avec l’autorité. Mais comme pour mieux sauter, ils prévoient des manifestations dès la semaine prochaine. Ainsi, Oumar Sarr et Cie battront le pavé de Mbacké, le 25 mai avant la marche prévue un mois plus tard à Dakar. 


Mercredi 8 Mai 2013 - 23:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter