Libération Karim Wade: Oumar Sarr et Cie ne ratent pas la date marquante de l’entrée d’Oumar Foutouyou Tall dans les falaises de Bandiagara




La lutte pour extirper Karim et Cie des liens de la détention atteint un autre niveau. Les plans d'action ayant échoué, le Parti Démocratique Sénégalais (PDS) tente les prières. Le coordonnateur Oumar Sarr en tête, les libéraux ont assiégé la mosquée Omarienne hier. Tous en blanc de la couleur de la paix, ils ont sollicité des prières  auprès de la famille maraboutique de Thierno Seydou Nourou Tall pour la libération de leurs détenus politiques.
En effet, après un récital de Coran qui s’est terminée par des prières formulées par des proches du khalife de la famille Tall, Thierno Madani, les libéraux sont sortis du mausolée de Thierno Seydou Nourou Tall ragaillardis et tous sourire.


« C’est une journée de prières pour le Sénégal mais aussi pour nos camarades actuellement en détention. Nous prions pour qu’ils recouvrent très vite la liberté » souligne Oumar Sarr et Cie qui n’ont pas choisi un jour ordinaire. « Ce jour est solennel parce que marquant l’entrée dans les falaises de Bandiagara d’Oumar Foutouyou Tall. Donc, nous en profitons pour prier pour nos camarades Karim Wade, Aïda Diongue et Cie et dire à Macky Sall de ne pas écouter certaines personnes » mais uniquement l’appel des religieux, « car le Sénégal n’est pas un pays de règlement de comptes. Nous sommes tous des libéraux et appartenons à la même famille politique », lance Oumou Salamata Tall, membre de la délégation et de la famille omarienne.


Même si, selon le coordonnateur du PDS ne manque pas d’assèner qu’« il est nécessaire pour les Sénégalais de savoir qu’il peut y avoir des personnes qui change de statut. Il ne faudrait quand même pas que l’on fasse croire aux sénégalais qu’ils ne sont pas capables d’avoir de l’argent, gagner licitement. Wade a travaillé dans ce sens, Macky doit y travailler en créant de la richesse afin que les Sénégalais puissent sortir des difficultés » dans les colonnes du journal « libération », les libéraux laissent entendre que « cette visite n’a rien de politique » mais « une ferveur pour la paix au Sénégal »
 
« Nous sommes tous des Sénégalais mais nous sommes tous des libéraux qui avons partagé beaucoup de choses. Donc, il est aujourd'hui normal que nous nous donnions rendez-vous dans ce lieu saint pour prier pour la paix, la sécurité et la concorde», ajoute Sada Ndiaye, membre du comité directeur du PDS. 


Jeudi 30 Janvier 2014 - 16:36




1.Posté par maliactu le 31/01/2014 17:55
Ils peuvent toujours prier. Le tout puissant est là pour nous tous.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter