Libération annoncée de Karim Wade : Me Boucounta Diallo contre la grâce présidentielle

A vrai dire Me Boucounta Diallo est surpris par la démarche du chef de l’Etat de vouloir grâcier Karim Wade. Pour l’avocat Karim Wade est condamné pour des faits de délits économiques. Ainsi, selon l’avocat, de tels faits n’entrent pas dans le champ des délits dont les coupables peuvent être graciés.



Libération annoncée de Karim Wade : Me Boucounta Diallo contre la grâce présidentielle
Le célèbre avocat, Me Boucounta Diallo, n’approuve guère ce qui se trame notamment la grâce annoncée de Karim Wade. Pour Me Diallo « accorder la grâce à l’ex ministre d’Etat, c’est aller à l’encontre des principes de la politique criminelle qui a jusque-là exclu de la grâce les personnes coupables de délits économiques ».

Et, l’avocat de préciser que chaque fois qu’il s’est agi d’accorder la grâce, à la veille de la fête de l’indépendance, vous ne verrez jamais sur la liste l’inscription de personnes ayant commis des délits économiques, parce que notre politique  criminelle ne permettait pas à ce que les personnes ayant commis des délits économiques puissent en bénéficier », révèle l’avocat.

Poursuivant son argumentaire allant dans le sens du refus de toute grâce Me Diallo soutient « qu’il est hors de question car il s’agit des questions sensibles touchant les deniers publics. Non sans reconnaitre que c’est un privilège accordé par notre Constitution au chef de l’Etat ».   
 

Khadim FALL

Mercredi 22 Juin 2016 - 09:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter