Libération de "Boy Djinné": la Raddho choquée parle de défiance de Yaya Jammeh à l’endroit du Sénégal

La Libération de Boy Djinné par la Gambie continue de susciter des réactions. Et, cette fois c’est la rencontre africaine pour la défense des droits de l’homme (Raddho) qui est monté au créneau pour dénoncer avec véhémence la décision de l’homme fort de Banjul de libérer le fugitif sénégalais Modou Fall alias Boy Djinné poursuivi pour diverses infractions. Une décision des autorités gambiennes jugée incompréhensible, par l’organisme des droits humains, Raddho. La Raddho a fait face à la presse hier pour se prononcer sur cette situation.



Libération de "Boy Djinné": la Raddho choquée parle de défiance de Yaya Jammeh à l’endroit du Sénégal
Pour le directeur exécutif des droits de l’homme de la Raddho, Alassane Seck « la libération de "Boy Djinné" est véritable tentative d’humiliation infligée au Sénégal par le président gambien Yaya Jammeh» estime t-il. Ajoutant que «le Sénégal a été humilié qu’un détenu qui s’est échappé, aille en Gambie et puisse être libéré de façon délibérée», a dit M. Seck. Selon lui «la Gambie fait tout pour défier le Sénégal. C’est une situation qui confirme une fois de plus que la Gambie a toujours été à l’encontre de la situation normale des droits humains», dit-il citant comme exemple l’exécution des Sénégalais en Gambie sans aucune explication, alors que la peine de mort a été supprimée», déplore Alassane Seck.

Son collègue Aboubacry Mbodj abonde dans le même sens et pense  lui, que le président Yaya Jammeh doit respecter le bon voisinage et la diplomatie des deux pays. D’après le coordonnateur de la Raddho, « Yaya Jammeh est en train de mettre cette affaire "Boy Djinné" avec celle de Sidya Bayo alors que les deux cas ne sont pas pareils, dans la mesure où "Boy Djinné" était déjà détenu au Sénégal avant de s’échapper», conseille Aboubacry Mbodj.

Et selon lui, « compte tenu des accords signés entre le Sénégal et la Gambie, la meilleure manière de respecter le bon voisinage et la diplomatie était d’extrader "Boy Djinné" vers le Sénégal pour qu’il puisse être jugé», conclut-il. 

Khadim FALL

Mercredi 17 Février 2016 - 10:58



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter