Libération de Karim Wade: Birahim Seck dénonce un complot ourdi sur le dos du peuple

La sortie de Macky Sall sur une possible libération de Karim Wade sous peu a irrité Birahim Seck, membre du Conseil d’administration du Forum civil. Birahim Seck dénonce ainsi un complot ourdi contre le peuple sénégalais.



Selon Birahim Seck personne ne doit être surpris sur ce revirement du régime actuel. «Ce n’est pas une surprise quand le président de la République dit que Karim Wade peut être libre dans six mois. Ce qui est déplorable et inélégant, c’est le fait de vouloir enrôler toute cette décision à travers ce qu’on appelle un dialogue national», se désole ce membre du Conseil d’administration du Forum civil qui s’interroge ainsi: «Pourquoi invoquer une négociation pour libérer Karim Wade ? Nous sommes aujourd’hui en face d’une conspiration, d’un complot contre le peuple». 

Pour ce dernier, ce dialogue initié par le chef de l’Etat n’a qu’un seul objectif, c’est de sortir l’ancien ministre d’Etat de prison. « On s’est rendu compte que tout ce qui a été dit après ce dialogue n’avait pour but que de libérer une personne. Mais ce qui est important et intéressant, c’est que Karim Wade avait dit qu’il ne va jamais faire une demande pour obtenir une grâce », précise Birahim Seck. 


Et d'ajouter: «Maintenant, les Sénégalais l’attendent. Est-ce qu’il va faire cette demande ? On notera aussi le comportement de Macky SALL sur cette éventuelle demande». 

Birahim Seck ne manque pas de fustiger par la même occasion, l’ingérence de l’Exécutif sur le Judiciaire. «Il y a plusieurs décisions de liberté conditionnelle, de liberté provisoire. Et là on nous dit que si ce n’est pas une grâce, ce sera une liberté conditionnelle qui sera accordée à Karim Wade. L’indépendance de la magistrature n’est pas encore posée. On constate qu’on est en face de la remise en cause de l’impunité»,  regrette Birahim Seck.
 

Khadim FALL

Vendredi 3 Juin 2016 - 11:54



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter