Libération de Karim Wade : L’UMS nie toute implication

La justice sénégalaise n’a rien à se reprocher dans la grâce accordée à Karim Wade par le chef de l’Etat, Macky Sall. C’est l’éclairage apporté par le président de l’Union des magistrats du Sénégal (UMS), Maguette Diop. Selon lui les magistrats ne sont trempés dans aucuns des protocoles qui ont défrayé la chronique à un certain moment.



Libération de Karim Wade : L’UMS nie toute implication
Invité à l’émission Grand Jury de la Rfm, Maguette Diop a lavé sa corporation à grande eau. En effet, le président de l’Union des magistrats du Sénégal est d’avis que ses collègues juges ne font l’objet d’aucune instrumentalisation.

«Si la loi a été respectée dans toute sa rigueur, pourquoi trouver à en redire ? Le président de la République a usé de son pouvoir de grâce, en quoi la justice est-elle concernée ? La justice est faite et définitivement faite. Dans cette affaire, les magistrats ont appliqué la loi. Je le dis de façon péremptoire jusqu’à ce qu’on m’apporte les preuves que les magistrats ont été instrumentalisés dans cette affaire et dans toutes les autres affaires», a déclaré-t-il déclaré, revenant sur la grâce accordée par le chef de l’Etat à Karim Wade. 

Quid de l’indépendance du pouvoir judiciaire au Sénégal, le magistrat est formel : «Les magistrats du Sénégal sont absolument indépendants. Je me base sur des faits concrets. J’aimerais que l’on me dise en quoi on douterait sur l’indépendance des magistrats. Les magistrats ne versent jamais dans une victimisation à outrance», martèle-t-il.

Avant de conclure sur la traque des biens mal-acquis à laquelle le président de l’UMS se dit favorable.

Ousmane Demba Kane

Mardi 16 Août 2016 - 15:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter