Libération de Karim Wade : Les libéraux mettent en demeure Macky Sall

Le Comité directeur du Parti démocratique Sénégalais (Pds) a donné un ultimatum à l’Etat, sans préciser la durée, pour faire libérer son candidat, conformément à l’avis du Groupe de travail des Nations unies qui juge sa détention « arbitraire ».



Le combat pour la libération de Karim Meissa wade se poursuit. Loin de baisser la garde, le Comité directeur (CD) du Pds, réuni hier, a donné un ultimatum, au Président à Macky Sall pour se conformer à l’avis du Groupe de travail. « Le Comité directeur du Pds lance un ultimatum au gouvernement du Sénégal pour qu’il se conforme et respecte sa signature internationale, en libérant immédiatement Karim Wade. Il doit aussi se conformer à l’arrêt rendu par la Cour de justice de la Cedeao », fulmine Me Amadou Sall, porte-parole du jour du CD du Pds.
 
Dans l’hypothèse où le gouvernement ne se conformerait pas à l’avis du Groupe de travail, la plus probable, les libéraux  «savent ce qui nous reste à faire ».
 
Me Sall interpellé sur la question de la nationalité de Karim Wade qui a choisi de porter plainte  en France, a révélé que Karim Wade a estimé que « s’il devait aller jusqu’à la lune pour que ses droits soient respectés, il le fera ». Dans cette démarche, « il a raison et le Comité directeur du Pds le soutient dans sa saisine du juge français. Nous sommes solidaires de cette démarche de Karim Wade ».

L’avocat a rappelé que le « gouvernement du Sénégal, à travers son président Macky Sall, a actionné son Procureur pour porter plainte contre Karim Wade et toute sa famille en France ». Les libéraux ont annoncé une tournée nationale pour la libération de Wade fils. 


Jeudi 4 Février 2016 - 12:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter