Libération de Khalifa Sall : Manko n’écarte pas la confrontation

Un homme averti en vaut deux ! C’est ce qu’ont fait savoir les leaders de la coalition Manko Taxawu Senegaal au Président Macky Sall qui, selon eux, sera responsable de l’instabilité qui pourrait prévaloir au Sénégal s’il ne libère pas Khalifa Sall.



 «Le sort que le Président Macky Sall fait subir au maire de Dakar Khalifa Ababacar Sall, véritable otage politique entre ses mains, nous indigne au plus haut point», a déclaré Cheikh Bamba Dièye qui lisait la déclaration liminaire de la coalition Manko Taxawu Senegaal lors de leur point de presse de ce matin. 

Cette coalition de l’opposition est d’autant plus remontée contre le chef de l’Etat que ce dernier, accusent-ses leaders, a mis le maire de Dakar en prison suite à l'échec du chantage qu’il a voulu effectuer sur lui.

«Incapable de faire prospérer son chantage sur Khalifa Ababacar SALL aujourd'hui (renonciation à ses ambitions politiques contre abandon des poursuites) exactement comme hier avec Karim WADE et toutes les personnes qui ont le courage de s'opposer à ses politiques, le Président Sall, tenaillé par le désarroi au milieu d'un camp politique en décomposition accélérée, ne trouve plus d'autre issue que de descendre encore plus profondément dans les méandres sans lendemain des stratégies et tactiques de manipulation éhontée de la justice», relève le Secrétaire général du Fsd/Bj.

Et ce serait ce ressentiment du chef de file de la coalition Benno Bokk Yaakaar à l'encontre de l'édile de la capitale sénégalaise qui l’a conduit à «confisquer les droits de visite de Khalifa Ababacar Sall dans la prison notamment ses droits de visite. C'est ainsi qu'aucun leader politique ne peut le voir y compris ceux qui détiennent des permis de communiquer en bonne et due forme». 

A l’en croire, cette posture de Macky Sall entre dans le cadre d’une politique d’isolement du maire de Dakar, dans un désir de casser la dynamique unitaire de l’opposition, alors que M. Sall est une pièce importante dans le maillon de Manko.

Mais, c’est sans compter avec la détermination de Malick Gackou et Cie qui lui ont lancé un avertissement sans ambages : «Nous prévenons solennellement Macky Sall que nous le tenons pour seul et unique responsable de toute détérioration de la paix civile au Sénégal en cette veille d'élections». 

Et, pour bien se faire comprendre, Manko Taxawu Senegaal prévoit d’organiser un grand rassemblent sur le Boulevard du Général de Gaulle X Rue 25 le 19 mai prochain.

 

Ousmane Demba Kane

Mardi 16 Mai 2017 - 17:21




1.Posté par Ndiaye le 16/05/2017 18:37
Si vous créez des troubles pour khalifa salle force restera la loi
Dites que vous avez peur de participer aux élections
Faire des factures fictives si vous défendez cela il faut être fou et foncièrement malhonnêtes pour voter pour vous

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter