Libération de Tahibou Ndiaye : il n’y a pas de favoritisme selon Me Sidiki Kaba.

Le ministre de la Justice, Me Sidiki Kaba ne tolère pas qu’on accuse son département d’avoir laissé sciemment en liberté Tahibou Ndiaye, contrairement à Karim Wade et Bibo Bourgi. A travers un communiqué parvenu à notre rédaction, Me Kaba a tenu à apporter des précisions relatives à cette affaire.



Libération de Tahibou Ndiaye : il n’y a pas de favoritisme selon Me Sidiki Kaba.
«Tahibou Ndiaye a été déclaré coupable du délit d’enrichissement illicite par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) qui l’a condamné, le 9 novembre 2015, à une peine d’emprisonnement de 5 ans ferme et une peine d’amende de 2,6 milliards de francs Cfa, avec la confiscation  de tous ses biens meubles et immeubles », peut-on lire dans le communiqué.

Et du fait que l’ancien chef du Cadastre  avait déposé un pourvoit en cassation, la justice n’avait d’autre choix que de le laisser en liberté en attendant la décision du tribunal : «Il a introduit un pourvoi en cassation et la procédure suit son cours normal devant la Cour suprême », explique-t-il.

Mais la liberté de Tahibou Ndiaye pourrait ne pas être définitive. Car, précise-t-il, « après l’intervention de l’arrêt de la Cour suprême, le Procureur spécial près la Crei prendra les décisions appropriées».
 

Ousmane Demba Kane

Jeudi 28 Avril 2016 - 10:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter