Liberté de la presse : certains sujets restent tabous au Sénégal, (classement RSF)



Le Sénégal pointe à la 65ème place au classement de la liberté de la presse 2016, à l’actif de Reporters Sans Frontières (RSF). Malgré un paysage médiatique pluriel et un espacement des atteintes contre les journalistes ces dernières années, certains sujets restent tabous au Sénégal, indique le rapport qui ne manque pas de citer le scandale Lamine Diack, l’ancien président de la Fédération internationale d’athlétisme accusé d’avoir touché des pots-de-vin pour le financement de la campagne de l’opposition et le climat qui s’est tendu fin 2015.
 
Plusieurs médias ont été ainsi convoqués et intimidés pour avoir rapporté ces faits de corruption. L’adoption du Code de la presse, qui dépénalise les délits de presse, est en suspens depuis 2010, déplore par ailleurs RSF.
 
Il faut toutefois souligner que le Sénégal a fait un bond de six (6) places par rapport au précédent classement. 


Mardi 3 Mai 2016 - 11:44



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter