Liberté provisoire: Karim face à son destin ce lundi

Jour décisif dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis notamment le procès Wade-fils qui a déposé une demande de liberté provisoire depuis la semaine dernière. La Cour de Répression de l'Enrichissement Illicite (CREI) se prononce aujourd'hui.



Sur ladite demande, le co-prévenu de Karim, Pape Mamadou Pouye est le premier à monter au créneau. Ce pour dire que 616 jours en prison, c'est largement suffisant. Pis, en incitant la Cour à rejeter leur requête, le parquet spécial et la partie civile, ne sont pas conscients des dures conditions de détention en prison. Selon toujours, Pape Mamadou Pouye, accusé de complicité dans le cadre de l'affaire, il a largement payé.


Et que c'est à lui que l'on devrait rendre justice maintenant. Ceci, avant que la défense de Wade-fils de se présenter à la barre pour solliciter la clémence de la Cour notamment Me Madické Niang qui n'avait pas manqué d'invoquer alors la fin du "Magal" (exil du fondateur du mouridisme) de Touba, la fête de Noël (Naissance du Christ et l'approche du Gamou (naissance du Prophète (PSL). Pour Me Seydou Diagne, ne ne s'oppose à la libération de Wade-fils.


Ce, d'autant plus que non seulement le client présente toutes les garanties et que dans le dossier, Karim et Pape Mamadou Pouye sont les seuls qui sont encore dans les liens de la détention, tous les autres ont bénéficié de la liberté provisoire...Ayant fixé le délibéré pour ce 29 décembre, la Cour attendue donc ce lundi. 


Lundi 29 Décembre 2014 - 10:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter