Liberté provisoire: le parquet général requiert en faveur de Massaly

Ouf de soulagement pour Mamadou Lamine Massaly qui vient de bénéficier d'une liberté provisoire. Face à la Cour d'Appel hier, le jeune Wadiste a obtenu un ticket de sortie de la Maison d'Arrêt et de Correction (MAC) de Rebeuss.



Privé en effet de liberté depuis un mois respectivement dans l'affaire qui l'oppose à la présidente du Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE) qu'il a taxée de "prostituée politique" et l'accusation de "tortures" contre la gendarmerie, Mamadou Lamine Massaly peut pousser un ouf de soulagement. La Cour d'Appel lui a accordé la liberté provisoire. Le dossier a été plaidé hier par ses avocats à savoir Mes Demba Ciré Bathily, Bamba Cissé, Abdou Dialy Kane et Adama Fall qui pour amadoué la Cour ont "baissé le ton et utilisé les mots qu'il faut".


Le représentant de l'Agent Judiciaire de l'Etat (AJE), Boubacar BA qui s'est remis à la décision de la Cour dont le juge déclarera à Massaly: "Vous avez quelque chose à ajouter". "Je souhaite simplement une liberté provisoire", répond ce dernier qui aura finalement gain de cause, livre "l'Observateur". Le dernier mot revient au parquet. Mamadou Lamine Massaly devra croiser donc les doigts.


Mercredi 1 Avril 2015 - 11:44



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter