Libre, Malick Niang placé sous contrôle judiciaire



L’affiche Ama Baldé vs Malick Niang sauvé. Le second mis aux arrêts et enregistré à la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Rebeuss avant d’être conduit à la cave du Palais de Justice de Dakar pour faire face au juge, vient de bénéficier de la liberté provisoire. Le protégé de l’ancien « roi des arénes » est toutefois mis sous contrôle judiciaire.


En effet, le lutteur Malick Niang a passé la nuit à Rebeuss. Fraîchement revenu des Etats-Unis, le lutteur a été informé par son oncle que les gendarmes de la Brigade de Faidherbe étaient à sa recherche. C’est donc, tout normalement que Malick Niang s’est rendu hier à la Brigade. Sur place, les pandores lui ont notifié un mandat d’arrêt délivré par le Tribunal départemental de Dakar, l’ont exécuté séance tenante.


Conduit à la Rebeuss et enregistré, Malick Niang a été par la suite extrait et conduit à la cave du Palais de Justice de Dakar. Et c’est aujourd’hui qu’il fera face au juge car ses avocats ont interjeté l’appel. Le faits se sont produits au mois d’août dernier lors d’un match de football à Grand-Yoff auquel Yékini Junior avait convié le jeune lutteur. A l’issue de la rencontre, un proche de Yékini junior a voulu photographier son invité. Arguant qu’il n’était pas présentable, Malick Niang de lui demander d’attendre qu’il soit présentable.


Mais face à la détermination du « photographe » bien décidé à immortaliser l’instant avec son portable, le protégé de Yékini de le repousser, occasionnant la casse de l’appareil. Ce qu’il ne fallait pas faire. L’affaire réglée à l’amiable finira en prison.


Jeudi 6 Février 2014 - 19:49




1.Posté par maliweb le 07/02/2014 17:16
C'est du n'importe quoi ça.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter