Libre après 11 mois en prison, Tombong Oualy parle : «Dieu a entendu mes prières»



 Sorti de la prison du Cap Manuel, le policier a retrouvé les siens. Au domicile familial sis à Colobane, le salon ne désemplit pas et l’ambiance est à la fête. Après onze (11) mois passés derrière les barreaux, Tombong Oualy rend grâce à Dieu. Tels sont ses premiers propos : «Je rends grâce à Dieu pour m’avoir mis à l’épreuve de la foi et puis de m’avoir rendu justice. Je remercie toute ma famille, mes sympathisants, camarades…Je m’en suis remis à Dieu et Il a entendu mes prières… ». Tombong Oualy est en "djellaba"  (longue robe ample avec capuchon), de couleur blanche. 

 
Sur la Tfm, les proches du policier ne cachent pas leurs joies. 


Mercredi 26 Août 2015 - 20:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter