Libye: attaque sur la région pétrolière par une nouvelle alliance

En Libye, des hommes armés, sous autorité de l’alliance de milices qui contrôle Tripoli depuis cet été, alliés à des jihadistes d'Ansar al-Sharia, ont lancé une attaque ce samedi 13 décembre contre la région pétrolière.



Des combattants fidèles au général Haftar à l'est de Benghazi, en octobre 2014. REUTERS/Stringer
Des combattants fidèles au général Haftar à l'est de Benghazi, en octobre 2014. REUTERS/Stringer

Samedi, plusieurs groupes armés ont lancé un assaut sur la région pétrolière située entre Benghazi et Syrte. Des hommes de l’alliance de milices Aube de la Libye, qui contrôle Tripoli, alliés aux jihadistes d’Ansar al-Sharia, des villes de Syrte et de Benghazi, ont tenté de prendre des positions près des terminaux d’exportation.

Selon des sources sur place, il s’agirait d’une milice de la ville de Misrata appelée Bouclier de la région centre, qui se serait alliée à des membres d’Ansar al-Sharia.
Les forces alliées au général Haftar et au Parlement élu ont quant à elles déclaré avoir repoussé cet assaut grâce à des « avions de l’armée et des hélicoptères ».

Un « nouveau danger »

Selon un analyste libyen, cette alliance ouverte entre une force islamiste modérée et des jihadistes d’Ansar al-Sharia représente un « nouveau danger […] Cette nouvelle alliance est dangereuse, car elle voit s’unir des hommes qui n’étaient pas radicaux à des jihadistes. »

Selon cette même source, l’assaut mené samedi fait partie d’une nouvelle opération qui vise à faire passer les champs pétroliers et les terminaux d’exportation sous contrôle d’une alliance entre jihadistes et islamistes modérés. Désormais, beaucoup craignent qu’un nouveau front et de nouvelles alliances ne déstabilisent la Libye davantage.


Rfi.fr

Dimanche 14 Décembre 2014 - 09:59



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter