Libye: l’incendie du terminal pétrolier d’al-Sedra s’étend

L'incendie se propage dans le terminal d'al-Sedra, l'un des plus importants terminaux pétroliers de Libye. Il a été déclenché vendredi 26 décembre par des combats entre forces gouvernementales et miliciens islamistes. Cinq réservoirs sont désormais en feu, selon un responsable militaire de l'Est libyen.



L'incendie du terminal d'al-Sedra le 26 décembre. Désormais ce sont 5 terminaux qui sont en feu. REUTERS/Stringer
L'incendie du terminal d'al-Sedra le 26 décembre. Désormais ce sont 5 terminaux qui sont en feu. REUTERS/Stringer

Le terminal pétrolier d'al-Sedra est au centre d'une catastrophe de grande ampleur  et le pire est peut-être à venir, estime un responsable politique libyen. Ce sont désormais 5 réservoirs sur les 16 que compte le terminal qui sont en feu. Et rien ni personne n'est en mesure d'arrêter ce gigantesque incendie.

Au total, selon un responsable du secteur pétrolier cité par l'Agence France Presse, un 1,6 million de barils de pétrole sont partis en fumée et les réservoirs contiennent plus de 6 millions de barils au total.

Un expert pétrolier estime que l'on pourrait sauver le site de la catastrophe, mais à condition de faire venir des tankers dans le terminal et de vider les réservoirs encore préservés de l'incendie. La question est de savoir quelle compagnie ou quel pays accepterait de faire venir des cargos dans une telle situation.

Le terminal d'al-Sedra est l'enjeu d'une bataille entre les milices et l'armée dite gouvernementale. Chacun veut mettre la main sur ce que l'on appelle le « Croissant pétrolier »  afin de s'assurer de confortables rentes financières. Pour l'heure, cette bataille dénoncée par la mission de l'ONU en Libye a surtout entraîné une chute de 60 % de la production pétrolière libyenne. 


Rfi.fr

Lundi 29 Décembre 2014 - 11:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter