Libye: le chef de la police de Tripoli assassiné

En Libye, le chef de la police de Tripoli, le colonel Mohamed al-Souissi, a été assassiné, ce mardi 12 août. Alors qu’à Benghazi, dans l’est, les assassinats contre des membres de l’appareil sécuritaire et judiciaire sont fréquents, c’est la première fois qu’un officier de police de haut rang est tué dans la capitale.



Maison endommagée suite à des affrontements entre milices rivales, dans le quartier de Janzour, dans la banlieue de Tripoli, le 5 août 2014. REUTERS/Hani Amara
Maison endommagée suite à des affrontements entre milices rivales, dans le quartier de Janzour, dans la banlieue de Tripoli, le 5 août 2014. REUTERS/Hani Amara

Il est le premier membre des forces de l’ordre de haut rang à être assassiné dans la capitale libyenne. Ce mardi, alors qu’il sortait d’une réunion du conseil municipal de Tajoura, dans la banlieue est de Tripoli, le colonel Mohamed al-Souissi a été assassiné par des hommes masqués. Selon des habitants, deux des hommes l’accompagnant auraient été enlevés.

Cela faisait moins d’un an qu’il occupait le poste de chef de police de Tripoli. Quelques semaines après sa nomination, cet automne, il nous disait déjà ne pas avoir assez de moyens pour s’opposer aux milices armées.

Il avait récemment reçu des menaces et avait fait part de son intention de quitter son poste. Parlant des milices armées, un de ses amis se souvient qu’il disait « ces gens ne s’en iront pas, ils veulent le pouvoir par la force ».

A Benghazi, les assassinats ciblés contre des membres des forces de l’ordre sont fréquents depuis juillet 2011. Plusieurs habitants de la capitale craignent désormais qu’elle ne subisse le même sort que la grande ville de l’Est. « C’est fini. Ce qui est arrivé à Benghazi est en train de commencer ici », s’inquiétait une Tripolitaine.

Source : Rfi.fr
 



Mercredi 13 Août 2014 - 10:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter