Libye: les ambitions du maréchal Khalifa Haftar pour le pays

En Libye, les appels à la réconciliation nationale lancés par Fayez el-Sarraj, le Premier ministre à la tête du gouvernement d'union nationale, depuis Paris et New-york n'ont pas trouvé un écho positif auprès du maréchal Khalifa Haftar, l'homme fort de l'est de la Libye, qui est en train de s'imposer progressivement en tant qu'homme providentiel pour le pays. Celui-ci refuse de reconnaître le gouvernement d'el-Sarraj qui lui, voulait qu'Haftar soit représenté dans le prochain gouvernement qui sera nommé dans quelques semaines.



Le maréchal Khalifa Haftar à désormais du mal à cacher ses ambitions pour la Libye. Ses réponses écrites faites à l'Associated Press (AP) ont eu une grande résonance d'autant qu'elles ont été lancées après une série d’appels à une réconciliation nationale. S'il se voit comme le grand chef pour la Libye ? c'est une question de l'agence américaine à laquelle il a refusé de répondre. Mais il a déclaré au même moment que la Libye a besoin d'un leader « qui possède une expérience militaire d'un très haut niveau. »

Haftar a considéré, que les militaires élus pour diriger des pays réalisent de grands succès donnant l'exemple de son grand allié le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi. Il a assuré qu'avant d’évoquer son propre avenir politique, « la Libye a besoin de stabilité politique, sécuritaire et économique. »

Tripoli kidnappé par les milices

Pour lui, Tripoli est kidnappé par les milices, et l'armée libyenne qu'il dirige ne reconnaîtra que le Parlement élu et reconnu installé à Toubrouk. Il a affirmé dans l'interview que l'armée n'a pas occupé les champs pétroliers, mais bien au contraire, elle a libéré ces champs de l'emprise des bandes armées, pour permettre à un pouvoir légal de les exploiter.

Une fois de plus, fort de ses nombreux alliés à l’intérieur et à l’extérieur de la Libye ainsi que de ses dernières victoires, Haftar veux qu'on le reconnaisse comme l'homme providentiel, quitte à aller jusqu'à Tripoli.

Source: Rfi.fr



Samedi 1 Octobre 2016 - 08:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter