Liga 13e Journée : Le Real a eu chaud

Sur la pelouse de Malaga, le Real Madrid a eu fort à faire ce samedi pour prolonger sa victoire. Les Merengue ne se sont imposés que 2-1 et ont fini le match à dix.



Liga 13e Journée : Le Real a eu chaud
13e journée de la Liga 
Malaga-Real Madrid : 1-2
Buts : Santa Cruz (90e); Benzema (18e), Bale (83e)

Ce soir face au Malaga, malgré une opposition un peu plus importante, le Real Madrid a continué d’étaler sa force offensive et sa capacité à mettre rapidement son adversaire en difficulté. Ces dernières semaines, la puissance en attaque se résumait souvent au duo Cristiano Ronaldo-Benzema. Ce n’est pas que James Rodriguez, Bale ou Isco sont moins décisifs, mais c’est surtout que cette paire d’attaque dégage une impression destructrice. L’action du premier but, peut parfaitement témoigner de sa réussite, percussion de Cristiano Ronaldo sur le côté gauche, passement de jambes, centre à ras de terre dans l’axe et Benzema bien positionné qui n’a plus qu’à s’immiscer entre les défenseurs pour pousser le ballon dans les buts (17e, 0-1). Une action d’école qui permit au Real de prendre l’avantage après un premier quart d’heure où les occasions se sont succédé de part et d’autre.

Benzema toujours à l’affût

Gareth Bale aurait d’ailleurs pu ouvrir le score bien plus tôt dans la partie (2e) mais sa frappe fut parfaitement difficilement repoussée par Kameni. Le portier camerounais a gagné un autre duel face au Gallois minutes plus tard (39e). D’autres occasions de Real et notamment celles de Sergio Ramos (8e) ou de Cristiano Ronaldo (12e, 31e) peuvent laisser penser que Malaga était à l’agonie dans ce premier acte, mais c’était loin d’être le cas. Malaga aurait tout aussi pu mener au score avant la pause, si Santa Cruz (12e, sur une belle tête) et Darder (23e) ont trouvé Casillas sur leurs trajectoires, Duda lui a fait trembler la transversale sur un délicieux coup franc (43e). On a vite deviné que cette équipe qui est sixième au classement de la Liga et qui a remporté 5 de ses 6 derniers matches, n’a pas volé sa place.

Voyant que l’égalisation peut venir à tout moment, Carlo Ancelotti à remonter ses troupes à la mi-temps, et la différence dans les intentions et dans la vitesse s’est tout de suite sentie au retour des vestiaires. On ne voyait qu’une seule équipe sur le terrain, une équipe qui était bien déterminée à réaliser le break pour éviter toute mauvaise surprise. Plusieurs occasions venaient porter quelques frayeurs aux défenseurs de Malaga après la reprise comme celles Bale (48e), Sergio Ramos (51e), Cristiano Ronaldo (53e, 58e) ou ce face à face d’Isco manqué contre Kameni (56e). De son côté Malaga a quand même réagi par intermittence sur une frappe lointaine de Recio (61e), une autre frappe tendue de Juanpi (82e) et un joli coup franc de Samu Garcia (87e) qui aurait pu faire mouche. Sur les trois tirs Iker Casillas était sur la trajectoire, et a su montrer convaincant au moment opportun.

La série continue

Au final, le Real Madrid a pu consolider l’avantage et marquer le but de soulagement, grâce à une très belle frappe de Bale qui envoya un missile dans les buts de Kameni après une déviation de la tête de Cristiano (83e, 0-2). La réduction de score de Malaga sur une jolie tête de Santa Cruz ne changera rien sur le dénouement de la partie (92e, 1-2) mais mettra un terme à une très belle série de 458 minutes sans encaisser de buts à l’extérieur. Avec cette 10ème victoire consécutive, le Real conforte sa place de leader avec 33 points en attendant le déplacement de Barcelone à Valence dimanche prochain. La seule frustration de la soirée du côté madrilène est peut-être de côté de Cristiano Ronaldo, qui une fois n’est pas coutume sortit de terrain sans marquer de buts. D’autant plus que sa frappe ratée à cinq mètres des buts face à Kameni (76 e) est simplement impardonnable.

Goal.com

Dimanche 30 Novembre 2014 - 09:22



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter