Liga: Guardiola quitte le Barça (officiel)

En poste depuis 2008, Pep Guardiola quittera le FC Barcelone à la fin de la saison. Le coach catalan a refusé la prolongation que lui offrait le club. Son adjoint, Tito Vilanova, lui succèdera.



Liga: Guardiola quitte le Barça (officiel)
Après de longs mois de négociations, de discussion et de réflexion, Pep Guardiola a décidé de quitter le FC Barcelone, à la fin de la saison. Le coach catalan, dont le contrat expire cet été, l'a annoncé à ses joueurs, ce vendredi, avant de rendre sa décision publique. Une décision murement réfléchie malgré l'offre alléchante des dirigeants blaugrana, qui lui proposaient une nette augmentation de salaire et des pouvoirs accrus. «Ce n'est pas simple pour moi», a-t-il expliqué, très ému, en conférence de presse aux côtés du président Sandro Rosell.

«C'est un travail qui demande beaucoup d'énergie, c'est épuisant. J'ai besoin de faire une pause, de me reposer. Je suis vidé. C'est une décision que je muris depuis octobre dernier. Je l'ai gardée pour moi, pour ne pas que ça influe sur les joueurs. Mais je regrette profondément toute cette incertitude que j'ai laissée autour de mon avenir. C'était une erreur. J'avais signé deux ans, j'en ai fait quatre. C'est une éternité. Pour moi, un entraîneur doit rester sur du court terme», a-t-il ajouté.

Vilanova prendra la relève

Au fil des saisons, et des exploits, Pep Guardiola est devenu un incontournable du FC Barcelone. Premier entraîneur issu de la Masia, il en incarne l'identité. Le coach espagnol, nommé en 2008, a raflé treize trophées en quatre ans, dont deux Ligue des champions et trois Liga. Un record. Mieux, il a su enrichir la philosophie de jeu du club catalan, agrémentée de prises de risques et d'esprit d'initiative. Fin technicien, Guardiola a su tirer le meilleur de chacun de ses joueurs, unir les qualités des uns et des autres tout en gommant tout individualisme pour développer un collectif haut de gamme, unanimement salué.

Mais, après son double échec, en Championnat face à son rival madrilène (1-2) puis en Ligue des champions contre Chelsea (0-1, 2-2), il risque de terminer la saison sans titre majeur. Un éventuel sacre en Coupe du Roi, face à l'Athletic Bilbao le 25 mai prochain, n'effacerait rien : dans son esprit, son équipe est «en fin de cycle». Profondément marqué, il préfère donc s'en aller. Avec humilité et dignité. Il laisse les clés à son adjoint, Tito Vilanova, ont annoncé Sandro Rosell et Andoni Zubizarreta. Fidèles à l'esprit du Barça, ils font appel aux talents du club pour assurer la continuité.

Source : france football


Vendredi 27 Avril 2012 - 14:58



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter