Liga : le Real Madrid humilie sévérement le Betis Seville

Comme l'Atlético et le Barça avant eux, les Merengues ont écrasé leur adversaire du jour, s'imposant 6-1 sur la pelouse du Betis.



Le Real Madrid avait la pression ce soir. Premièrement, parce que les troupes de Zidane arrivaient sur une série de quatre matchs consécutifs sans victoire toutes compétitions confondues, mais aussi à cause des victoires de l’Atlético, du Barça et de Séville plus tôt dans la journée. Mais les jambes des Merengues ne tremblaient pas, bien au contraire. Sur un coup-franc tiré par Toni Kroos, Raphael Varane catapultait le ballon au fond des filets de la tête (0-1, 3e). Une belle entrée en matière pour l’Allemand, dont le contrat a été revu à la hausse de façon conséquente, pendant que le Français était lui souvent critiqué ces derniers temps. Dans la foulée, Cristiano Ronaldo, seul face aux cages, ne profitait pas d’un bon ballon d’Isco, manquant le cadre (6e).
 
Les Madrilènes avaient clairement pris le contrôle de la rencontre. Après un bon centre de Marcelo, Bale écrasait sa tête plongeante sur le poteau d’Antonio Adán (15e). Incapable d’aligner trois passes, le Betis n’inquiétait pas un Real Madrid pourtant pas toujours rassurant derrière lors de ses dernières apparitions. Mais peu à peu, avec un Joaquin hyperactif, le Betis commençait à mettre le pied sur le ballon et percer des lignes. Les Sévillans commençaient à prendre confiance, un peu trop même, puisque Joaquin perdait un ballon au milieu de terrain face à Kroos en essayant de le dribbler. L’Allemand décalait pour Benzema, qui s’en allait crucifier le portier du Betis (0-2, 32e). Piccini tentait de réagir, mais sa frappe enroulée manquait le cadre de peu (36e).
Cristiano Ronaldo retrouve le chemin du but en Liga
 
L’addition allait se corser pour les Beticos, puisque Marcelo allait marquer le troisième but madrilène, profitant d’une nouvelle erreur d’inattention de la défense verdiblanca. Après une frappe de Benzema contrée par un défenseur, le Brésilien traînait par là pour l’envoyer au fond (0-3, 40e). Et après une contre-attaque d’école rondement menée par Kroos et Pepe, Isco expédiait le ballon au fond des filets (0-4, 45e). Autant dire qu’à la pause, il n’y avait plus match après ce récital madrilène, et certains supporters du Betis quittaient déjà le stade. Au retour des vestiaires, les Andalous tentaient de réagir, plus dans le but de sauver l’honneur que de croire à une remontada pratiquement impossible à réaliser. Sur une belle action collective, Pepe sauvait un ballon qui semblait se diriger vers le fond des cages devant sa ligne (50e). Dans la foulée, Zozulya croisait trop sa frappe devant Navas (53e).

Les locaux allaient enfin être récompensés à la 56e minute. Jonas Martin trouvait Joaquin, qui lançait Cejudo en profondeur. Ce dernier n’a pas tremblé devant Navas (1-4, 56e). Il faut dire que les Madrilènes avaient clairement baissé le rythme. Un coup d’épée dans l’eau, puisque quelques minutes plus tard, Isco inscrivait le cinquième but madrilène d’un superbe enroulé en lucarne (1-5, 63e). De quoi abattre définitivement les Andalous. Dans le même temps, le Real Madrid manquait d’autres opportunités, jusqu’à ce que Cristiano Ronaldo trouve enfin le fond des filets, avec une bonne frappe placée depuis l’entrée de la surface (1-6, 78e). De quoi mettre fin à une série de trois rencontres sans marquer en Liga. Avec cette victoire, les Madrilènes retrouvent la victoire et se hissent à la deuxième place du classement de ce passionnant championnat espagnol, à égalité de points avec le leader colchonero.

Footmercato.net

Dimanche 16 Octobre 2016 - 06:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter