Ligue 1 - L'OM atteint le 7e ciel dans la douleur à Caen

Le leader de la Ligue 1, Marseille, a arraché dans le temps additionnel la victoire (2-1) à Caen, lors de la 9e journée. André-Pierre Gignac a inscrit le but vainqueur, pour sa 9e réalisation en 9 journées. Les Caennais, sans victoire depuis 6 matches mais qui ont livré un match solide, enregistrent une nouvelle défaite à domicile, et pourraient être relégables à l'issue du week-end. L'OM poursuit ainsi sa série de 7 victoires consécutives, et conforte sa première place.



Six victoires de suite, 18 buts marqués, 2 encaissés, l'OM arrivait à Caen avec une énorme confiance. Et un gros appétit. Le leader de la L1 avait en effet l'occasion de creuser le trou sur ses poursuivants, au lendemain du revers bordelais à Reims (1-0). A Caen, les deux victoires depuis le début de la saison et surtout les trois défaites lors des cinq derniers matches donnaient à ce match une impression de déséquilibre. 

Le festival Thauvin en 1ere mi-temps


Le début de la rencontre confirmait la tendance. Florian Thauvin réalisait un festival, se trouvant dans tous les bons coups. A la 6e minute, son extérieur du pied gauche était détourné magnifiquement de la main par Vercoutre, qui intervenait aussi sur une tête smashée (10e). A la 26e minute, Ayew reprenait de la tête un centre de Dja Djédjé, alors que Gignac armait sa volée juste derrière. Puis, Thauvin était au centre pour une remise ede la tête d'Ayew en retrait pour Imbula dont la reprise était détournée par le pied du portier normand (33e). C'est aussi du bout du pied que Mandanda repoussait une passe en retrait mal-ajustée (34e), avant qu'un coup franc de Thauvin ne soit encore repoussé par Vercoutre (36e). Et à la 37e minute, Morel était tout content de n'être sanctionné que d'un carton jaune pour avoir envoyé valser un Nangis qui partait seul en contre, aux 40m (37e).
Les 45 premières minutes, sous la pluie, avaient été clairement en faveur des Olympiens. La deuxième période changeait un peu d'âme, avec des Caennais plus entreprenants. Mais les troupes de Bielsa débutaient mieux, avec un ballon déposé par Payet sur la tête de Gignac, mais Appiah détournait involontairement le ballon en corner (47e). Mandanda était contraint de sortir de justesse au devant de Duhamel (49e), juste avant qu'une volée de Gignac ne soit pas cadrée (50e). Mais tout s'accélérait à l'approche du dernier quart-d'heure. Juste après avoir remplacé Thauvin, Alessandrini était au corner, et voyait Romao couper parfaitement au premier poteau pour battre Vercoutre (74e). Sur le coup d'envoi, Caen bénéficiait d'un coup franc. Da Silva, au deuxième poteau, plaçait sa tête puissante au fond des filets, mais le but était refusé pour hors jeu (77e). Sept minutes après, le Stade Malherbe remettait ça, pour un but identique, cette fois validé, sur une tête de Musavu-King (84e). 

L'OM et Gignac ont raison de la résistance caennaise

Dans cette fin de match, les deux équipes tentaient d'arracher la victoire. Et après trois minutes dans le temps additionnel, sur un cafouillage dans la surface normande, et un ballon insuffisamment dégagé, Gignac héritait du ballon et le propulsait au fond des filets. C'était la libération pour l'OM, et une cruelle fin d'histoire (une de plus) pour Caen, qui a joué un match solide face au leader de la L1. Mais le meilleur buteur du championnat a frappé, pour la 9e fois. Et l'OM prend cinq points d'avance sur Bordeaux, et provisoirement 7 sur Lille et 8 sur le PSG.

FRANCETV sport

Samedi 4 Octobre 2014 - 23:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter